Base articles

Blastrac - DiamaticBati N° 34 - Juil. 16
La préparation mécanique des sols, l’expertise Diamatic

Marque jeune sur le marché français mais porte-drapeau d’une offre construite depuis bientôt quarante ans le domaine de la préparation mécanique des sols, Diamatic propose aux réseaux de location une gamme de matériels haute performance, fiable, facile à utiliser et conçue pour travailler sans poussière.

Créée il y a trois ans pour toucher le secteur de la location, la marque Diamatic ne peut être dissociée de l’entreprise Blastrac qui la commercialise et lui apporte toute son expertise technique et industrielle. Sa gamme bénéficie des mêmes niveaux de qualité pour offrir des matériels d’une grande fiabilité et d’une durée de vie très élevée.

Leader du grenaillage mobile

Avant de revenir sur Diamatic pour la partie commerciale, nous allons donc dans un premier temps nous intéresser à la société Blastrac à travers une longue introduction qui permettra de bien identifier les caractéristiques des deux marques.

La première des choses à savoir est que Blastrac est l’inventeur et le leader mondial de la technologie du grenaillage mobile, un procédé de préparation mécanique des sols développé en premier lieu pour la maintenance des porte-avions de la marine américaine. Depuis cette invention, qui a coïncidé en 1978 avec la création de l’entreprise au sein du groupe américain Wheelabrator, sa maison mère à l’époque, Blastrac a connu une forte croissance à la fois géographique en s’implantant dans le monde entier, et en termes de produits en s’adjoignant des expertises complémentaires par des opérations de croissance externe.

Une gamme complète pour le sol

Les principales dates à retenir en la matière sont tout d’abord l’an 2000 avec le rachat de la compagnie EBE spécialisée dans le grenaillage mobile pour le traitement de l’acier, opération qui permet à Blastrac, pour sa part tournée vers le traitement du béton, de compléter son offre pour couvrir tous les supports. Ensuite, au milieu des années 2000, l’entreprise élargit sa gamme avec des ponceuses, des surfaceuses et des fraiseuses béton ainsi que des aspirateurs. A cette date, l’offre Blastrac est pratiquement bouclée à l’exception des décolleuses de revêtements de sol, ligne de machines d’abord distribuée avant d’être fabriquée dans le groupe depuis cinq ans maintenant.

Toutes ces machines constituent une gamme cohérente et particulièrement large dans le domaine de la préparation mécanique des sols, les autres acteurs de ce secteur étant plutôt positionnés sur des segments de marché (le grenaillage ou le ponçage ou l’aspiration…). Qui plus est, l’intégralité de cette gamme est fabriquée en Europe, dans deux usines qui sont implantées en Pologne, pour les opérations de mécano-soudure, et aux Pays-Bas pour l’assemblage. Pour les autres parties du monde, la production européenne est également prédominante.

Diamatic pour les loueurs

En France, Blastrac fait ses premiers pas en 1991 en installant un bureau commercial à Availles-en-Chatellerault. L’entreprise se développe et déménage de quelques kilomètres en 2005 pour emménager dans ses locaux actuels de Chasseneuil-du-Poitou où elle dispose alors d’une grande surface de stockage (dont un atelier pour le SAV) et des bureaux administratifs. En croissance dans son activité de vente directe aux entreprises utilisatrices, Blastrac constate toutefois qu’une partie du marché lui échappe. Confrontée à des demandes de clients recherchant des machines pour des besoins ponctuels, elle est dans l’impossibilité de leur répondre du fait de son absence dans le réseau des loueurs. C’est ainsi qu’il y a trois ans est prise la décision de lancer la marque Diamatic pour créer une nouvelle offre spécifiquement destinée à la location et identifiée par la couleur rouge, le bleu étant identifié à la marque Blastrac.

Une offre premium

Différentes par la couleur, les machines sont par contre rigoureusement identiques au niveau mécanique, des différences en termes d’offre disponible pouvant toutefois exister selon la spécificité des marchés. Une ligne sciage carottage sol et mur fait son apparition chez Diamatic pour avoir un portefeuille plus large à présenter aux entreprises de location. Concernant cette nouvelle famille, le groupe commercialise les moteurs Weka, au positionnement premium comparable à celui des produits Diamatic, fabrique ses propres couronnes diamantées de tous diamètres et toutes longueurs (dia 14 à 300 mm, longueur 300 à 450 mm, autres dimensions sur demande) et a un partenariat commercial pour les disques diamant de 125 à 1 200 mm de diamètre. Enfin, le grenaillage mobile ne figure pas parmi les priorités de Diamatic même si quelques approches ont actuellement lieu auprès de distributeurs.

Des services adaptés pour le marché

La cible de Diamatic est donc celle des réseaux de loueurs, les indépendants, les gros régionaux et les nationaux (tels DMS Location, Locatoumat, Axel Location, Kiloutou…) pour leur activité location mais également pour la revente qu’ils peuvent effectuer dans leurs agences. Cette activité de négoce qui se dessine a d’ailleurs conduit Diamatic à nouer des premiers contacts avec des distributeurs de matériels non loueurs.

Comme indiqué plus haut, l’offre de machines comporte par ordre d’importance le ponçage avec les rectifieuses de sol et les surfaceuses, les aspirateurs, les décolleuses, les raboteuses et enfin le sciage carottage. Toutes ses machines peuvent être personnalisées aux couleurs du client dès l’achat de cinq unités. Au-delà du catalogue, Diamatic  s’appuie sur les structures Blastrac pour offrir une prestation qui allie à la fois technique et marketing. Cette assistance comprend un service après-vente réactif avec envoi immédiat de pièces de rechange lorsque l’intervention est réalisée sur site ou la prise en charge de la réparation à Chasseneuil avec des délais de réparation variant entre un et trois jours en fonction de l’urgence et de la nature de la panne. Des formations sont dispensées en région pour les personnels du comptoir, des démonstrations sont effectuées avec les distributeurs pour les clients finaux et tout le matériel d’animation commercial est à disposition tels des PLV, des visuels 3D, des photos de chantier et vidéos accessibles également sur Youtube. Cette animation sera amplifiée l’année prochaine avec la mise à disposition par le groupe du camion Blastrac Diamatic, semi-remorque customisé qui permettra de sillonner la France et d’inviter loueurs, revendeurs et entreprises utilisatrices pour qu’ils découvrent l’ensemble de la gamme et assistent à des démonstrations de matériels.

Croissance programmée

Au quotidien, chaque client est traité de la même façon par l’équipe commerciale constituée de deux personnes dont Brice Kaboré, responsable des ventes France & Afrique, qu’il soit un petit indépendant ou un grand groupe, afin d’assurer un service en accord avec la qualité reconnue des machines, en toutes circonstances. Au niveau des livraisons, pour les machines et les pièces détachées, elles sont assurées à partir de Chasseneuil-du-Poitou avec un délai de J+1 en express et de J+3 en messagerie selon la disponibilité.
Aujourd’hui, Diamatic réalise un chiffre d’affaires de deux millions d’euros, sur les huit réalisés par Blastrac en France et en Afrique, une belle réussite pour une marque qui n’a que trois années d’existence, qui plus est dans un environnement bâtiment et TP en proie à des restrictions budgétaires. Pour les années à venir, Diamatic entend poursuivre sur cette voie de la croissance en s’appuyant sur la qualité de ses machines, « des biens d’investissement » comme le souligne Brice Kaboré. La marque possède un potentiel de développement important dans le réseau des loueurs, peut ouvrir un nouveau débouché sur la revente pure et va au fil des ans compter sur la fiabilité et l’efficacité de ses machines pour s’implanter d’une façon pérenne sur le marché.




Production européenne

Blastrac possède deux usines en Europe avec un site en Pologne et un site aux Pays-Bas à Nieuwegein qui est dédié à l’assemblage des machines. L’usine polonaise est équipée de plusieurs découpeuses laser, plieuses, robots de soudure ainsi que des postes de soudure manuelle, des cabines de grenaillage, dégraissage et peinture époxy. Tous les éléments sont envoyés en Hollande où les machines sont montées, contrôlées et testées avant expédition dans les différents pays.



Le grenaillage mobile

Le grenaillage mobile est une technologie qui permet de préparer les sols en béton sans vibration, sans poussière et avec un rendement élevé avant application de peinture ou résine mais également de supprimer des revêtements, d’effacer des marquages, de réaliser des bétons décoratifs et d’effectuer du grenaillage d’enrobé, par exemple pour redonner de l’adhérence à des chaussées qui deviennent glissantes ou faire du dégommage sur une piste d’aéroport.

Le principe est d’envoyer grâce à une turbine des billes d’acier sur le sol pour effectuer un grenaillage qui sera fin avec un avancement rapide de la machine ou lourd avec un mouvement lent. Les billes d’acier attaquent le sol, rebondissent sur la surface et sont récupérées par une aspiration complémentaire avant qu’un filtre ne les sépare des résidus, les billes revenant alors par gravité dans la turbine qui les réexpédie au sol. Pour leur part, les résidus sont récupérés dans un bac pour être éliminés par aspiration ; lorsque les billes sont complètement désagrégées par les impacts, elles passent comme les résidus à travers le filtre. Il s'agit donc d'un travail en circuit fermé avec recyclage de l’abrasif (billes d’acier) et captation des poussières à la source, ce qui permet notamment à d'autres équipes de travailler pendant qu'une opération de grenaillage se déroule.

Les billes d’acier utilisées sont de différentes tailles selon la taille de la machine utilisée et l’application, et peuvent être rondes ou angulaires. Ces dernières ne sont employées que pour les opérations sur sols en acier (enlèvement de rouille, préparation de surfaces avant application de peinture…) dans une proportion de 25% en complément de 75% de billes rondes.



1