Base articles

Couverture : Bouyer LerouxBati N° 30 - Juil. 15
Finalisation de la reprise de Thébault par Bouyer Leroux

Après accord intervenu suite aux audits d’acquisition réalisés à partir des comptes arrêtés au 31 décembre 2014, le groupe Bouyer Leroux a finalisé la négociation de l’acquisition de la société Robert Thébault avec intégration prévue pour le 30 septembre prochain. Ce rapprochement, qui va donner naissance à un leader des matériaux de construction, va également permettre au groupe Bouyer Leroux de se renforcer autour de son cœur de métier terre cuite, de rééquilibrer ses activités, et de développer des synergies en matière de développement produits, de développement commercial, et d’optimisation des flux logistiques.

Acteur du marché français des matériaux de construction en terre cuite (briques de murs et de cloisons, conduits de cheminée, tuiles), le groupe Bouyer Leroux s’est développé au travers d’investissements internes et d’opérations de croissance externe, dont l’acquisition d’Imerys Structure réalisée par la Scop Bouyer Leroux le 30 septembre 2013, pour devenir le numéro 1 français sur son marché. Il réalise un chiffre d’affaires d’environ 155 millions d’euros (chiffre 2014) avec une organisation autour de trois métiers : la fabrication de matériaux de construction en terre cuite, la fabrication de coffres de volets roulants, la valorisation des déchets et la production de biogaz.

Spécialisée dans la conception et la fabrication d’une large gamme de 2 000 produits en béton commercialisés via un réseau de 700 négociants, la société Thébault a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 20 millions d’euros en 2014. Elle dispose de trois sites de production à Landerneau Plouédern (29), Mauron (56) et Verneuil sur Avre (27).

Le label « Qualité Durable bio’bric »

La société Bouyer Leroux terre cuite et Bureau Véritas Certification ont lancé en début d’année, le label « Qualité Durable bio’bric » destiné aux constructeurs de maisons individuelles et maîtres d’œuvre partenaires de la marque. Pour l’obtenir, ces professionnels doivent parfaitement maîtriser l’offre bio’bric, les produits comme les bonnes pratiques, afin de garantir aux particuliers un bâti réalisé avec des produits certifiés permettant de répondre aux exigences réglementaires, notamment la RT 2012 et les règles de construction parasismique dans les zones géographiques où elles s’imposent.

Aujourd’hui, une quinzaine de constructeurs se sont d’ores et déjà engagés dans cette démarche de qualité globale. Pour les aider, Bouyer Leroux met en œuvre un processus de management qui se traduit par des formations et des suivis de chantier par les techniciens bio’bric. A l’issue de ce processus, Bureau Véritas Certification intervient pour auditer les entreprises et délivrer le label, étape atteinte le 15 juin dernier par l’Atelier MCA (Maison Cercle Artisanale) à Lyon, le premier constructeur à obtenir cette certification.





1