Base articles

EDI : EdoniBBI N° 139 - Nov. 16
Un certificateur prévu pour février 2017

Le référentiel Edoni 2016.02 adopté par la distribution va prochainement être complété par un certificateur qui assurera la conformité des fichiers envoyés. Une étape indispensable dans le déploiement ce système d’échanges de données normalisées informatisées.

Au fil des mois, les travaux d’Edoni se poursuivent tant au point de vue technique qu’en termes de déploiement sur le terrain pour activer sa mise en place par la distribution et les fournisseurs du secteur de la quincaillerie et de la fourniture industrielle.

Les premiers travaux sur le certificateur

Lors de la dernière réunion plénière du 12 octobre dernier, il a été acté que le référentiel 2016.02, opérationnel depuis juillet dernier, va bien être complété par un certificateur qui devrait être prêt à la fin du mois de février 2017. Sur ce certificateur, qui sera en accès libre sécurisé sur le site edoni.org, les adhérents d’Edoni pourront faire tester leurs fichiers pour être certains qu’ils ne contiennent aucune erreur de formulation. A l’issue de cette vérification, toute irrégularité sera signalée pour correction et une clé de certification sera transmise lorsque le fichier sera jugé conforme.

Après élaboration du cahier de charges et examen des dossiers recueillis, la mise en place de ce certificateur a été confiée à une société extérieure qui devra le faire évoluer au vu des retours d’expérience, selon les modifications qui interviendront sur le référentiel, et sur des prestations supplémentaires, telle l’analyse des données transmises au-delà de leur seule correspondance formelle pour éviter le transfert involontaire d’informations erronées. Une hotline sera également mise en place lors du lancement de ce certificateur pour aider les entreprises utilisatrices.

Des fournisseurs attentifs

Concernant le déploiement du référentiel auprès des distributeurs et des fournisseurs (les premiers ayant dans leur grande majorité apporté leur soutien à ce référentiel), ils ouvrent leurs manifestations à Edoni qui a pu se rendre sur le salon Formatech Eqip, avec un stand dédié, et à la présentation des PAAC Socoda. Sur le premier événement, Gérard Anfroy (Eqip) et Paul Kempf ont rencontré un grand nombre de fournisseurs (dont certains se sont d’ailleurs rendus à la réunion du 12 octobre) pour promouvoir le référentiel, distribuer des plaquettes et des bulletins d’adhésion à Edoni. D’autres contacts ont été établis lors des PAAC.

A l’issue de ces deux rendez-vous, le sentiment qui prédomine est que beaucoup de fournisseurs sont en attente d’un référentiel et n’ont à ce jour rien mis réellement en place. « Ils sont prêts à démarrer, mais ne savent pas à qui s’adresser, comment commencer, imaginer l’impact sur leur organisation » commente Paul Kempf. « La grande majorité a accueilli notre démarche de manière très positive et a manifesté un intérêt certain quant à nos travaux et leur éventuelle adhésion. Il faut vraiment les solliciter et les éduquer ».
Une action de sensibilisation est également prévue à travers les fédérations ou syndicats professionnels (Artema, Uniq, Unibal, Synamap…).

La veille Descours et Cabaud


Une parenthèse ici pour indiquer qu’il reste toutefois des distributeurs qui ne sont pas totalement acquis à Edoni, et en premier lieu Descours et Cabaud. A l’issue d’une conférence téléphonique où le groupe lyonnais était représenté par Tom Van de Walle, Directeur référentiel articles groupe, et Gilles Bertrand, Directeur développement et marketing, le leader français a indiqué vouloir continuer à être informé des travaux d’Edoni mais a indiqué n’avoir pas l’intention à ce jour de se rapprocher de cette structure, ayant en interne la possibilité de s’adapter à tous les fichiers que les fournisseurs lui transmettent. Il s’agit d’un avantage concurrentiel qu’il ne souhaite pas remettre en cause. Il est par ailleurs réticent à travailler avec des sociétés concurrentes. Cela dit, si le référentiel s’impose dans l’univers de la quincaillerie et de la fourniture industrielle, Descours et Cabaud traitera de fait des fichiers organisés selon le référentiel Edoni pour lequel il devra développer en interne sa propre solution d’exploitation, non couverte par le certificateur Edoni.

Un séminaire stratégique


Enfin, Edoni a projeté pour le premier trimestre 2017 l’organisation d’un séminaire portant sur l’avenir de l’association et de son référentiel à trois ans. L’objectif sera de d’évaluer les ressources et faiblesses de l’organisation afin de mettre en place un plan stratégique de développement séquencé. Les résultats de ce séminaire seront sans nul doute discutés lors la réunion du directoire qui aura lieu le 24 avril 2017 et par la suite lors de l’assemblée générale prévue pour le 15 mai. 

FB

Un bureau à la Maison de la Mécanique

Depuis le 1er octobre, Edoni dispose d’un bureau au sein de la Maison de la Mécanique au 39/41 rue Louis Blanc, 92400 Courbevoie, au n° 808 au 8e étage. Il sera occupé deux jours par semaine, le mardi et le mercredi, par Paul Kempf qui a pris en charge le secrétariat général et la trésorerie de l’association.





1