Base articles

FFQBBI N° 99 - Mai 12
Rejoignez-nous !

Un peu d’histoire

L’ancêtre de la FFQ – La Fédération Française de la Quincaillerie, des fournitures pour l’industrie, le bâtiment et l’habitat –, le Syndicat des Négociants en Quincaillerie et Ferronnerie de France (SNQF), a été fondé en 1897. Le Syndicat dont le siège social est alors fixé à Lyon, rue de la Poulaillerie, se propose de réunir « en une seule Association en France et même dans ses colonies » tous les négociants, qui, d’après l’article 7 des statuts de l’époque, peuvent en faire partie, tout en permettant à chaque groupe de fonctionner en autonomie sur son territoire. C’est ainsi qu’est fondé le groupe du Sud Est en décembre 1897, puis celui de l’Ouest en février 1899 à Poitiers. Suivront en 1908, 1909, 1910 et 1911 les groupes du Nord, de l’Est, du Sud et enfin du Sud Ouest.

Les Quincailliers de l’époque avaient déjà bien compris les avantages qu’ils pourraient tirer de la loi de 1884 relative à la création des syndicats professionnels et l’intérêt de se fédérer pour faire face aux difficultés rencontrées dans leurs affaires et pour promouvoir la profession.

Pourquoi rejoindre la FFQ ?

Unique Syndicat patronal de la profession, la FFQ regroupe quelque 500 entreprises de vente de fournitures pour l’industrie, le bâtiment et l’habitat, fers, métaux, articles de bricolage et équipement de la maison. Dotée d’Instances dirigeantes investies, d’une structure administrative efficace et réactive, la FFQ conseille, défend ses adhérents, agit et négocie au nom de toutes les entreprises de la branche, indépendamment de leur taille et selon leurs spécificités.

Parce que chaque adhésion renforce la représentativité de notre branche, rejoignez-nous !

Adhérer à la FFQ, c’est :

- Etre assuré d’avoir accès à l’interprétation des textes conventionnels que nous négocions mais aussi des dispositifs législatifs et réglementaires vous concernant et que nous vulgarisons pour vous via les informations contenues dans notre bulletin d’informations ;

- Pouvoir joindre l’équipe de permanents dédiée à votre écoute et bénéficier de prestations, conseils personnalisés et du même appui quelle que soit la taille de votre entreprise ;

- Participer à des rencontres avec des chefs d’entreprise qui partagent vos préoccupations et pouvoir échanger sur vos expériences ;

- Etre écouté et relayé dans vos problématiques auprès des pouvoirs publics et autres instances ;

Mais aussi, soutenir les actions de valorisation et de représentation de la profession, d’initiation de la politique sociale de la branche…

Adhérer, oui… mais à quel prix ?

Si acquitter une cotisation représente un coût pour une entreprise, celui-ci sera toujours moindre par rapport à ce que peut entraîner le fait de ne pas respecter une procédure de rupture de contrat de travail, une disposition conventionnelle ou encore les grilles de salaires de la profession… d’ignorer les aides auxquelles on peut prétendre en matière d’emploi… de négliger des règles de sécurité...

Votre cotisation est calculée sur le chiffre d’affaires de votre entreprise et varie de 250 € (cotisation plancher) à 2 200 € (cotisation plafond).

Vous vous interrogez encore sur l’opportunité de nous rejoindre ?

Si vous êtes un nouvel adhérent et afin de vous permettre de vérifier si vos attentes sont en adéquation avec les services que nous vous proposons, votre cotisation 2012 est réduite de moitié.

Il est temps de nous accorder votre confiance !

Bulletin d’adhésion et Bordereau de cotisation sont téléchargeable sur notre site www.francequincaillerie.com


L’ouverture des GSB le dimanche

Mobilisation de la première heure de la FFQ contre le projet

L’opposition des entreprises du commerce interentreprises au projet d’ouverture des Grandes Surfaces de Bricolage le dimanche a payé ! La FFQ a été la première Fédération à se mobiliser contre ce projet par l’envoi, dès le 22 février, d’un courrier au cabinet de Frédéric Lefebvre, alors Ministre du commerce, mettant en avant la concurrence déloyale pour les entreprises de la branche et le danger en terme d’emplois pour les TPE et PME du secteur.

Cette opposition a été rapidement partagée et exprimée par les autres Fédérations de l’approvisionnement du Bâtiment, FNAS, FNBM, FGME, FND et, bien entendu, la CGI qui a relayé et fédéré les actions de communication auprès des médias, des cabinets des Ministères concernés et de l’Elysée. Cette stratégie s’est avérée payante puisque la publication du fameux Décret visant à autoriser les établissements de vente au détail de bricolage à déroger au repos dominical, donc à pouvoir ouvrir tous les dimanches, n’est plus d’actualité.

La FFQ remercie ses adhérents qui, en répondant au sondage sur ce projet de Décret en un temps record, ont permis à la Fédération de se positionner rapidement et fermement sur ce sujet.

Un dossier complet sur ce sujet est consultable sur le site www.francequincaillerie.com.








1