Base articles

Fixation : FischerBati N° 37 - Avr. 17
Duotec, la cheville basculante de nouvelle génération

La société Fischer met sur le marché une nouvelle génération de chevilles à bascule pour simplifier l’ancrage d’éléments en suspension tels que les luminaires, suspensions, détecteurs... Baptisée Duotec, cette fixation adaptée à tous les montages en attente est composée d’une combinaison de matériaux plastiques (souple et rigide) renforcés de fibres de verre qui lui permet d’assurer des valeurs de charges élevées dans tous les matériaux en plaque d’une épaisseur minimale de 9,5 mm (plaques de plâtres, panneaux en fibre de plâtre, en bois OSB, aggloméré ou stratifié MDF, en acier, en plastiques) sans endommager le matériau. Grâce à son diamètre réduit nécessitant un trou de perçage de seulement 10 mm et sa faible longueur de 39 mm, elle peut se loger dans des cavités étroites et isolées inférieures à 50 mm ; son insertion est réalisée grâce à sa tige de guidage dont l’extrémité courbée permet par ailleurs de sonder l’espace disponible au-dessus de la plaque pour vérifier qu’il peut accueillir la cheville.

Une fois placée dans son logement au-dessus de la plaque, la cheville bascule pour prendre sa position finale avec l’aide de son ressort en nylon intégré qui garantit sa bonne expansion. Une douille blanche est alors insérée dans le trou de perçage en glissant le long de la tige de guidage crantée, laquelle est sectionnée à fleur de la paroi. On obtient alors un ancrage en deux parties solidaires doté d’une forte capacité de charge et d’une totale stabilité. Il suffit alors d’accrocher l’élément en suspension avec l’emploi d’une vis à bois ou crochet qui traversera la douille et la partie supérieure basculante.

A noter qu’il est également possible d’utiliser des vis métriques plutôt que des vis à bois pour l’accroche finale et que bien que prévue pour être utilisé dans des matériaux creux, la Duotec agit comme une cheville à expansion dans les matériaux pleins.




1