Base articles

Fixation : I.N.G. Fixations BBI N° 133 - Mars 16
Innovation et dynamique commerciale

L’histoire d’I.N.G. Fixations est jalonnée par la mise sur le marché de solutions innovantes conçues pour répondre aux besoins d’utilisateurs finaux à la recherche de systèmes performants, simples et rapides à mettre en œuvre. Porté par la dynamique que lui insuffle son créateur et dirigeant François Inglese, le fabricant de Haute-Loire enregistre un développement régulier qui s’explique, outre par l’aspect novateur de son offre, par une forte proximité des utilisateurs finaux des produits et des distributeurs de la marque.

En 1984, François Inglese, jeune attaché commercial chez un fabricant renommé d’outillage d’électroportatif, met au point un système inédit pour la pose de gonds de volet à l’aide d’une résine de scellement permettant à l’utilisateur de gagner en simplicité de pose et en productivité. Devant le succès remporté par ce produit alors commercialisé en direct aux utilisateurs, des artisans auvergnats dont les attentes et les besoins sont bien connus de François Inglese, celui-ci franchit le pas de la création d’entreprise et donne naissance en mai 1985 à sa société. Celle-ci adoptera la raison sociale d’I.N.G. Fixations qui fait écho à la fois au nom de son fondateur et à celui de son produit historique baptisé « Installation Nouvelle de Gonds ».

Auparavant sous-traitée, l’activité de fabrication est dès lors intégrée à l’entreprise dont l’offre qui s’est rapidement élargie au-delà du seul gond de volet I.N.G. compte au fil des mois des références toujours plus nombreuses. Pour faire face à la demande croissante de sa clientèle désormais composée en quasi-totalité de distributeurs du marché professionnel servant les artisans du bâtiment, la vente directe étant circonscrite aux artisans de la Haute-Loire et à quelques grands clients, I.N.G. Fixations déménage en 1991 pour investir une usine au Puy-en-Velay.

Deux implantations en Haute-Loire

Trente et un ans plus tard, le fabricant qui développe une gamme complète composée de résines de scellement, chevilles métalliques et chevilles plastique couvrant l’ensemble des besoins des différents métiers en matière de fixation légère, moyenne et lourde dans tous les types de matériaux, fabrique la grande majorité des références de son catalogue dans ses propres ateliers, la sous-traitance à des partenaires régionaux travaillant selon les cahiers des charges du fabricant auvergnat portant essentiellement sur les chevilles nylon. Ces ateliers de fabrication sont répartis sur deux sites, au Puy-en-Velay où sont notamment installés les services du siège de l’entreprise, et à Monistrol-sur-Loire, une autre localité de la Haute-Loire où l’industriel rachetait en 2000 une usine pour faire face à son développement. Au passage, on relèvera que l’entreprise de François Inglese perpétue ainsi la tradition de quincaillerie de la cité altiligérienne qui abritait il y a encore peu de temps les sites de fabrication de Massard et de GFD. Suite à diverses extensions dont la plus récente vient tout juste de doter les bâtiments de Monistrol d’une superficie supplémentaire de 1 300 m², les locaux d’I.N.G. Fixations totalisent aujourd’hui une dizaine de milliers de mètres carrés répartis de manière à peu près égale entre les deux implantations.
Au Puy-en-Velay comme à Monistrol-sur-Loire, outre les ateliers de production sont implantés un atelier de conditionnement intégrant les membres d’un Esat (Etablissement et service d’aide par le travail) ainsi qu’une plate-forme logistique avec une zone de stockage et une zone d’expéditions des commandes. Sur le thème de la logistique, placée sous la responsabilité de David Inglese, le frère du dirigeant, on précisera qu’environ 80% des commandes passées à l’entreprise sont expédiées sous un délai maximum de six jours ouvrés (et dans de nombreux cas plus rapidement) depuis la plate-forme du Puy, celle de Monistrol étant principalement dédiée à la préparation et l’expédition des commandes des clients étrangers et de quelques clients grands comptes.

L’entreprise dirigée par François Inglese secondé par son épouse Claire emploie 45 collaborateurs auxquels s’adjoint une force de vente composée de 18 représentants exclusifs chapeautée par Laurent Gayou, chef des ventes, et Jean-Luc Vrignaud, directeur commercial. Elle a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 12,5 Me, traduisant une hausse de 3% par rapport à l’exercice précédent, dont près de 10% sont imputables aux ventes à l’export, principalement réalisées vers différents marchés d’Europe ainsi qu’au Maghreb et au Moyen-Orient.

L’innovation, fer de lance du fabricant

Selon les propos de son fondateur, lui-même à l’origine du développement de nombreux produits de la gamme I.N.G. Fixations,  « la force principale de l’entreprise repose sur le caractère particulièrement innovant de son offre et c’est grâce aux efforts que nous faisons pour rester à la pointe de l’innovation que notre marque connaît un développement continu ». Et de fait, la liste des produits du fabricant auvergnat particulièrement remarqués sur le marché de la fixation, en France et hors des frontières de l’Hexagone, est loin de se limiter au gond de volet à l’origine de la création de l’entreprise. A noter ici que  ce système à axe démontable nécessitant un perçage limité (15 mm au lieu de 45 mm) se vend toujours, plusieurs décennies après son lancement, à près de 100 000 unités chaque mois grâce à sa déclinaison selon les matériaux de destination (pierre, parpaing, béton cellulaire…).

Sans dresser la liste exhaustive des innovations développées par I.N.G. Fixations au cours de ses trente années d’existence, nous en évoquerons ici certaines comme les premières chevilles nylon de grande longueur (240 mm en diamètre 16 mm) du marché lancées en 1990 pour la fixation des menuiseries dans les matériaux creux. Dans la seconde partie de la décennie 1990, le fabricant auvergnat détenteur de brevets nombreux ajoutait à son catalogue le Fix-Ring. Destiné aux plombiers et aux électriciens, ce produit qui s’est distingué par l’obtention d’un trophée de l’innovation de l’INPI, permet de fixer les tubes plastiques et les gaines électriques sans avoir à poser de chevilles. Il suffit de percer un trou puis de frapper le Fix-Ring avec un marteau pour le mettre en œuvre dans tous les matériaux. Utilisé sur des chantiers référents dans plus de 25 pays, ce produit s’est par la suite décliné dans une version démontable avec un tournevis, le Fix-Ring +. Le Speedy-Fix figure aussi parmi les solutions ingénieuses développées par l’industriel pour répondre aux besoins des différents métiers du bâtiment, en l’occurrence, à ceux des plaquistes pour la pose des faux plafonds. Il s’agit d’une  vis permettant de suspendre des chaînettes, fils d’acier, crochets et autres mousquetons dans le béton sans avoir recours à une cheville et grâce à un simple perçage. Autre produit-vedette de la gamme I.N.G. Fixations, le clou résine lancé à l’occasion de l’édition 2011 de Batimat, qui se présente comme une pièce métallique percée de type tamis dans laquelle on injecte la résine, permet de fixer les sabots de charpente et les équerres de menuiseries et bardages. Parmi les produits tout récemment développés par le fabricant, on peut mentionner le pivot de portail, un produit  en cours de lancement, ainsi que le Rapido, un piton de suspension capable de supporter une charge de 70 kg. Installé rapidement et sans cheville dans les plafonds en béton à l’aide d’une visseuse, le Rapido disponible depuis le mois de septembre dernier en diverses versions (pour tiges filetées M6, M7 et M8) enregistre depuis son lancement des ventes importantes.

Pour compléter cette évocation, très partielle, du caractère novateur de la gamme I.N.G. Fixations, il faut rappeler l’intérêt que la marque a toujours porté aux solutions relevant de l’Isolation Thermique par Extérieur. Concrétisé pour la première fois par la mise au point d’une version Iso du gond de volet I.N.G, cet intérêt s’est manifesté à de nombreuses reprises pour faire de l’entreprise du Puy-en-Velay un spécialiste reconnu de l’ITE, un domaine qui représente aujourd’hui près du quart des références présentées sur le catalogue général de la marque (chevilles et arrêts volets de grandes longueurs, chevilles pour la fixations d’accessoires extérieurs, colliers de descente des eaux pluviales, kits de fixation de stores, clous pour la pose d’isolant sur les différents matériaux…).

Proximité un maître-mot

Outre l’aspect novateur et ingénieux de son offre, le développement d’I.N.G. Fixations tel que l’explique son dirigeant tient largement à l’étroite collaboration que l’équipe du fabricant entretien avec les artisans. Les remontées du terrain via la force commerciale de l’entreprise ainsi que les contacts établis avec les utilisateurs à l’occasion des nombreux rendez-vous professionnels auxquels la marque est présente constituent une source appréciable d’informations aux yeux de François Inglese qui considère même que les artisans constituent « le véritable bureau d’études d’I.N.G. Fixations ». Parmi les moyens auxquels recourt l’entreprise pour établir le dialogue avec ses clients finaux figure également l’unique magasin détenu en propre par la marque, installé dans les locaux de l’entreprise au Puy-en-Velay et dont la vocation est également d’offrir un service aux artisans de la région. La proximité, l’un des piliers du développement de l’entreprise qui est fortement ancrée dans sa région, revêt d’ailleurs des formes différentes et ne s’exerce pas uniquement en direction des utilisateurs. Elle passe par exemple par un réseau de commerciaux domiciliés au cœur de leurs secteurs respectifs et qui sont au contact permanent des distributeurs de la marque, principalement des quincailleries, négoces matériaux et spécialistes du sanitaire et électrique ainsi que certains magasins de bricolage souvent fréquentés par les professionnels. Le choix de sous-traitants implantés en Haute-Loire, un département dont François Inglese est natif et dont il est une figure locale, est une autre expression de la proximité de même que la tenue permanente en stock de l’ensemble des références du catalogue général de la marque, une manière pour I.N.G. Fixations d’être proche de ses clients distributeurs et de leurs attentes en se donnant les moyens de les livrer rapidement et avec un taux de service élevé.

Un marketing structuré

L’extension et la modernisation du site du Puy-en-Velay au début des années 2010 ont été l’occasion pour le fabricant auvergnat de se doter d’un service marketing structuré qui emploie deux collaborateurs, Vincent Ledda et Nicolas Levasseur, entièrement dédiés à la conception et la réalisation d’outils de marketing, de communication et de merchandising destinés à accroître la notoriété de la marque auprès utilisateurs professionnels et à dynamiser les ventes des références I.N.G. chez les distributeurs.

Le champ d’intervention de la cellule marketing/commucation, défini chaque année par un document spécifique établi en concertation avec la direction de l’entreprise, est vaste. Il s’étend en effet de la conception des packagings dont la marque vient de lancer de nouveaux modèles (des boîtes distributrices en plastique dans différentes tailles et avec un code couleurs pour les divers matériaux) à celle des actions promotionnelles (12 à 15 par an) définies dans le ‘‘book promo’’ renouvelé chaque année ; de la réalisation d’annonces publicitaires pour la presse à celle des fiches techniques produits téléchargeables sur le site du fabricant où sont également présentées des vidéos ; de la mise sur pied de linéaires – des implantations types par catégories de commerce ou personnalisées aux besoin du client – à celle des outils d’ILV/PLV et autres blocs de démonstration permettant de présenter les produits en situation dans les points de vente… Parmi les actions récemment finalisées par ce service, outre la conception de nouvelles boîtes distributrices dévoilées à l’édition 2015 de Batimat, on peut mentionner le lancement d’un catalogue Export.

Poursuivre la dynamique

Le service Marketing de la société travaille actuellement sur de nouveaux projets qui devraient voir leur concrétisation d’ici la fin de l’année prochaine dont la refonte totale du catalogue de la marque sous format EDI et le lancement d’un site de e-commerce pour les clients de la marque. Par ailleurs, l'informatisation de la plate-forme logistique du Puy où la préparation des commandes est aujourd’hui réalisée par picking manuel est prévue dans les deux années à venir. Enfin, François Inglese ne cache pas son désir d’implanter sa gamme auprès  des fournitures industrielles, un secteur de la distribution professionnelle que la marque I.N.G. n’a pas encore vraiment pénétré. « Notre tout nouveau pivot de portail pourrait bien représenter pour I.N.G. Fixations la porte d’entrée sur ce marché ! » conclut François Inglese, manifestement enthousiaste à l’idée de relever ce nouveau challenge. 
Dominique Totin



Deux sites de production complémentaires

Les trois quarts des références inscrites au catalogue d’I.N.G. Fixations sortent des propres ateliers du fabricant qui couvrent un millier de mètres carrés sur le site de Monistrol dirigé par Patrice Dusservaix et une superficie à peu près équivalente sur celui du Puy-en-Velay dirigé par Pascal Martinol. Dans les ateliers de Monistrol, où la matière première transformée est essentiellement composée de barres métalliques, sont installés une vingtaine de tours, dont des modèles numériques au fonctionnement automatique, qui usinent les barres (perçage, filetage, décolletage…) pour la fabrication des douilles de gonds de volets. Ces douilles seront par la suite assemblées par les robots de soudage des ateliers du Puy aux tiges de gonds produites sur ce même site du Puy. D’autres produits comme des fixations pour asphalte et des fixe-fourrures sont également produits à Monistrol dont le parc de machines comprend, outre les tours, des presses à souder électriques, pour le soudage de rondelles sur les tirefonds par exemple, deux machines de transfert pour le parachèvement de certaines pièces (notamment le perçage et le taraudage de tirefonds) possédant une capacité d’usinage de 600 pièces à l’heure ainsi que deux presses (160 et 200 tonnes) pour le découpage et l’emboutissage de la tôle.

Les ateliers du Puy où sont installées des scies et des machines de décolletage utilisent principalement le fil métallique livré en bobines qui approvisionne les machines dédiées à l’usinage des filets bois, dont ceux de tirefonds sans tête qui peuvent atteindre des longueurs de 450 mm pour des diamètres de 6 à 16 mm. Les robots de soudage mentionnés plus haut (destinés à l’assemblage des gonds de volets) sont au nombre de quatre dans les ateliers du Puy-en-Velay, chacun ayant une capacité de production quotidienne supérieure à 2 200 gonds.

Une navette assurant une partie de l’approvisionnement des plates-formes de stockage, des ateliers de conditionnement et des ateliers de production d’I.N.G. Fixations circule quotidiennement entre les deux sites de production du fabricant.  


Pivot de portail

Le fabricant de Haute-Loire qui a bâti sa réputation sur le développement d’un gond de volet au système de pose inédit, vient de développer un produit conçu cette fois-ci pour simplifier la pose des portails. L’intérêt et le caractère inédit de cette nouvelle solution I.N.G tiennent essentiellement à l’existence d’une pièce femelle en partie haute de la fixation (elle se substitue à la pièce mâle qui équipe les systèmes traditionnels) permettant l’introduction d’une tige filetée, ce qui simplifie la pose du portail et réduit sensiblement le temps de pose.

Ce nouveau pivot de portail est décliné en deux versions, à fixer à la résine ou à cheviller, et proposé en quatre dimensions correspondant à des dimensions extérieures des tubes carrés pour portail de 30, 35, 40 et 50 mm. Un cache (proposé en cinq coloris) à clipser sur la partie haute de la fixation améliore l’esthétique de cette nouvelle solution I.N.G. 
 



1