Base articles

Interprofession : DLR / CedapBati N° 36 - Janv. 17
Trois Trophées Cedap

Fédération dynamique, le DLR a été récompensé à trois reprises lors des deuxièmes Trophées du Cedap pour toutes les actions menées en faveur des métiers qu’il représente et son influence grandissante auprès des administrations publiques.

Le 21 novembre dernier, le Cedap, Centre d’Etude des Directeurs d’Associations Professionnelles, a dévoilé à la CCI de Paris Ile-de-France les résultats de ses 2e Trophées destinés à mettre en lumière les actions innovantes et responsables menées par les associations professionnelles pour le développement et l’accompagnement des entreprises et métiers qu’elles représentent.

Dans le cadre de ce challenge, le DLR, la fédération des entreprises des secteurs de la distribution, de la location, de la maintenance et des services pour les matériels destinés au BTP et à la manutention, a été récompensé par le Grand Prix du Jury, le prix Influence et le prix Coup de cœur du public – quatre autres prix étaient également décernés : Proximité, Management, Visibilité.

Le jury, présidé par Patrick Bernasconi, président du Conseil Économique Social et Environnemental, et composé de personnalités du monde l’entreprise, de la société civile et des associations professionnelles, a attribué au DLR le prix Influence et au-delà le Grand Prix pour sa stratégie globale de prise d’influence. La fédération a su créer un effet de synergie qui lui a permis de développer des partenariats (GEIST location d’articles textiles, TLF transports et logistique, SNLVLD location de voitures longue durée) sur le thème de la défense de la location professionnelle et d’accueillir en son sein trois autres associations professionnelles (grues à tour, UFL levage, ACIM constructions modulaires). Elle a par ailleurs entrepris depuis deux ans une action de lobbying auprès des élus nationaux et locaux en faveur de l’usage des matériels, et non plus seulement leur propriété, par les collectivités territoriales, les administrations, l’Etat. Militant pour une meilleure gestion publique, le DLR dénonce la distorsion de concurrence entre fournisseurs engendrée par le reversement aux collectivités d’une partie de la TVA perçue sur l’achat d’un matériel de BTP ou de manutention (via le Fonds de Compensation de la TVA - FCTVA), reversement qui n’a pas lieu lorsque le matériel est loué. Ce dispositif fiscal restreint le choix des acheteurs publics, nuit à l’amélioration de leur politique de gestion et empêche la réalisation de réelles économies pour les collectivités territoriales.

Ces actions parmi d’autres ont incité de nouvelles entreprises à adhérer (110 entreprises adhérentes supplémentaires, soit 20% de croissance) et lui ont permis de développer sa représentativité en renforçant son positionnement dans le contexte du rapprochement des branches professionnelles.

Le prix Coup de cœur du public récompensait pour sa part l’association professionnelle ayant reçu le plus de votes des internautes jusqu’au 24 octobre minuit.
FB



1