Base articles

Interprofession : DLRBati N° 36 - Janv. 17
La Journée Métiers 2016

Organisée 13 décembre dernier aux salons de l’Aveyron à Paris, la Journée Métiers du DLR est un événement annuel qui permet à tous les acteurs des métiers représentés au sein de la fédération de croiser leurs regards sur leurs problématiques, de s’enrichir du savoir-faire des uns et des autres et d’identifier de nouvelles opportunités de marché.

Suivant cette année comme fil rouge le thème « Vers une reprise différente », la Journée Métiers du DLR, placée sous le patronage de son nouveau président Bertrand Carret, a débuté avec un point de conjoncture économique effectué par la FNTP (Travaux Publics), la FFB (Bâtiment) et COE Rexecode. Tous trois se sont accordés pour dire que l’année 2016 a été globalement positive, et ce malgré les chocs majeurs causés par les évènements en France, le Brexit, l’élection présidentielle américaine… L’année 2017 devrait poursuivre cette tendance mais le futur semble plus incertain au-delà en fonction de risques difficiles à évaluer.

Le deuxième temps fort de la matinée fut l’intervention de Thierry Robert, directeur matériel au sein du groupe bâtiment et travaux publics NGE. Il a expliqué la manière dont son entreprise achète, loue et revend ses matériels, et la façon dont elle travaille avec ses prestataires loueurs et distributeurs. Il a tenu à rappeler qu’innover est important, que ce soit du point de vue de la technologie, de l’environnement ou de la sécurité, et attend de la part des constructeurs, des distributeurs et des loueurs qu’ils proposent sur le marché des machines plus sûres et plus performantes. Pour illustrer son propos sur l’innovation, il a pris l’exemple du start & stop : « Désormais généralisé dans l’industrie automobile, pourquoi n’est-il pas encore compatible avec les matériels de TP ? ».

La première partie de l’après-midi fût consacrée à des ateliers de travail. Les 200 distributeurs et loueurs présents se sont répartis dans deux espaces différents pour réfléchir aux enjeux de leur métier et échanger entre eux sur des questions métiers plus précises.

Pour clore la journée, le capitaine Alexandre Maylié a présenté l’organisation et la nouvelle politique d’achat des matériels de l’armée française, une information pertinente pour les distributeurs et les loueurs présents sur ces marchés spécifiques. Simon Mencarelli a quant à lui détaillé le business model de son entreprise, XYT Automotive, une start-up qui développe un réseau de distribution de véhicules électriques professionnels personnalisables via une plate-forme électronique.

Une année 2016 qui tombe bien

En introduction à cette Journée Métiers, Bertrand Carret a retracé l’année économique 2016 pour les adhérents du DLR, une vision métier qui vient en complément des analyses de conjoncture de la FNTP, de la FFB et de COE Rexecode.

« Cette année a vu notre commerce se porter un peu mieux dès le premier trimestre et nous avons eu le sentiment que cette tendance de légère reprise se poursuivait avant l’été. Nos clients du bâtiment communiquaient beaucoup plus positivement qu’ils ne l’avaient fait depuis des mois, les effets de la loi Macron sur les ventes de matériels étaient plus qu’évidents et nos partenaires des TP ont commencé à parler du « plan route » en discussion avec l’État français, l’industrie et la logistique quant à elles restant de fidèles clients. La période estivale a permis d’envisager une rentrée de septembre sur la même tendance qu’au premier semestre et les délais de disponibilité pour certains matériels demandés par nos clients ont même légèrement allongé dans certains cas.
Somme toute, cette année 2016 « tombe plutôt bien » juste avant la Présidentielle française qui devrait traditionnellement reporter nombre de décisions d’investissement d’administrations, de collectivités territoriales et de certains autres clients.
 »




1