Base articles

La visserie boisBati N° 9 - Avr. 10
Les vis agglo, un rayon très professionnel

La vis agglo est un élément incontournable pour la fixation et l’assemblage de pièces en bois et des panneaux. Autrefois peu mise en valeur au sein des négoces matériaux, elle fait désormais partie des indispensables et entre pleinement dans les plans de vente des distributeurs. Grâce à l’action de fournisseurs spécialistes, cet univers a pris de l’ampleur au fil des ans et l’offre s’est spécialisée tout en s’adaptant aux évolutions du marché. Désormais, les fournisseurs et les distributeurs travaillent en lien étroit et, ensemble, se tournent vers le développement durable, un secteur qui à moyen terme devrait dynamiser les ventes de vis à travers l’ouverture de nouveaux marchés.
 

Un produit technique valorisant

Les vis agglo comportent une pointe, un corps fileté et une tête, triptyque incontournable même si sur le marché, il existe de nombreux modèles qui se différencient en fonction des propriétés intrinsèques du support (bois tendre ou dur) mais aussi selon la nature de l’application. Leur longueur varie entre 10 et 600 millimètres (avec un engouement vers les modèles de grande longueur plus appropriés aux travaux de charpentes et aux constructions de maisons à ossature bois) pour un diamètre globalement compris entre 2 et 16 millimètres. Retenons que les vis en acier sont généralement préconisées pour un usage à l’intérieur du bâtiment et que les vis en inox sont destinées à des applications extérieures du fait de leurs propriétés anti-corrosion. Les vis en acier reçoivent de toute façon un revêtement qui les protègent un certain temps contre l’oxydation.

Dans un premier temps, ces vis à bois étaient coniques avec un diamètre plus fin à la tête et une empreinte fendue pour être vissée avec un tournevis plat. Depuis cette époque, afin de correspondre aux nouvelles exigences des professionnels du bâtiment et s’adapter aux évolutions du marché, les fabricants ont petit à petit changé la géométrie des vis, si bien qu’aujourd’hui, la vis agglo est presque exclusivement droite et dotée d’une empreinte majoritairement Pozidriv, même si le Torx grappille des points années après années. Son utilisation est adaptée à la réalisation de nombreux types de fixations et d’assemblages dans différents supports bois tels l’aggloméré (d’où son nom de vis agglo), le médium, les bois tendres, les bois durs, etc.

Les vis basiques, des modèles standardisés

Au-delà de ces caractéristiques, il existe deux grandes familles de vis agglo, les vis basiques et les vis techniques qui se différencient par le niveau de technicité inclus dans le produit. La vis basique représente aujourd’hui environ 30% du marché en volume et correspond aux demandes des clients qui font une utilisation ponctuelle de la visserie bois ou qui ne recherchent pas une performance particulière. Une autre des motivations est la recherche d’économie puisque ces vis ont un coût inférieur aux vis techniques.

Généralement commercialisées dans les quincailleries et les négoces spécialisés, les vis techniques sont moins representées au sein des négoces matériaux même si leur vente est en constante progression. Ce type de vis se démarque de la vis agglo basique par une pointe améliorée, un filet travaillé et une tête à la géométrie recherchée, sans oublier un matériau de fabrication de qualité. Avec ces vis, les fournisseurs proposent aux distributeurs des produits qui possèdent une forte valeur ajoutée tout en répondant à des applications précises telle la fixation de charpente, de charnières ou encore l’assemblage de bois particulièrement durs.

Les vis techniques ont fait l’objet de nombreuses évolutions depuis leur apparition avec par exemple l’arrivée sur le marché de la vis anti-fendage dans les années 1990. Sa pointe dispose d’une entaille coupante qui permet de réaliser un vissage sans pré-perçage et sans risque de fendage du bois. D’autres améliorations ont suivi avec la commercialisation de vis à pointe auto-foreuse pour percer le bois tout en évacuant les copeaux du trou ou encore de vis dotées d’un cône sous tête cranté qui fraise le support et permet de visser jusqu’à fleur du bois. Différents types de filets ont également été dessinés pour améliorer la pénétration de la vis, augmenter les résistances à l’arrachement et au cisaillement. Quand à l’empreinte, elle est encore majoritairement Pozidriv sur ce type de vis mais le basculement sur le Torx semble être un mouvement inéluctable, quoique très progressif.

Différentes qualités de vis

Il existe sur le marché différents niveaux de qualité de vis agglo, les plus efficaces étant bien sûr les vis techniques. Dans l’absolu, ces dernières marient un faible couple de serrage, une vitesse de pénétration élevée et une bonne résistance à la rupture et à l’arrachement.

Le couple de serrage dépend de la forme du filet et de sa régularité. Chaque fabricant dispose de son propre type de filet qui peut prendre différentes formes : plat, ondulé, dentelé, avec encoches… – il n’y a pas de normes sur la vis agglo et chaque entreprise peut dessiner la vis qu’il juge la plus performante sans risque de contrevenir à une quelconque réglementation. Retenons ici que les filets les plus efficaces sont les filets asymétriques, une technologie brevetée par la société GFD lors du lancement de sa vis VBA+ (les deux côtés ont des angles différents par rapport au corps de la vis avec une face supérieure qui limite l’arrachement et une force inférieure qui facilite la pénétration de la tête) et les filets ondulés qui sont particulièrement étudiés pour favoriser une bonne vitesse de pénétration de la vis – ce dernier critère est également étroitement lié à la géométrie de la pointe.

Le pas, c’est à dire l’écart entre les filets, joue aussi un rôle important sur la force de serrage. Ainsi, plus il est étroit, plus le couple demandé au serrage est réduit mais, à défaut, plus la résistance à l’arrachement est faible. A l’inverse, plus le pas est large, plus le couple exigé pour le serrage est important, au bénéfice d’une plus grande résistance à l’arrachement, le bois venant alors se resserrer autour du filet.

Notons également que pour accroître la résistance à la rupture de la vis, c’est à dire pour éviter qu’elle ne se casse lors du vissage, les fabricants ont prévu un cône simple ou double placé sous la tête de la vis qui vient renforcer cette partie.

Etre le plus large possible

Aujourd’hui, les négoces matériaux ont pris conscience que le rayon de la visserie bois n’est pas un univers de complément mais un indispensable sur lequel il y a une forte rotation des produits. Les fournisseurs du marché signalent d’ailleurs que le réassort en vis est fréquent, avec parfois une commande par semaine de la part de leurs clients.

Pour optimiser leurs ventes, les négoces matériaux doivent proposer la gamme la plus large possible dans leur libre-service, un espace que ces établissements cherchent de plus en plus à développer, avec un mixte de produits basiques et techniques tout en évitant des mises en stock inutiles grâce à une bonne définition de leur typologie clientèle. Ils sont donc très demandeurs de publicités et d’informations sur le lieu de vente afin de donner vie au linéaire et s’appuient sur les fournisseurs pour bien implanter le rayon.

De ce fait, plusieurs solutions sont avancées par les fournisseurs pour répondre à ces attentes, notamment l’identification des lignes de produits par des codes couleurs. Par exemple, la société Norail associe le vert aux vis basiques, le violet aux vis en inox et le jaune pour les vis techniques. D’autres sociétés spécialisées en éléments de fixations comme CAT Service ou Desbuquois utilisent une couleur propre à la visserie bois afin qu’elle se démarque des autres éléments de fixation comme les pointes ou les écrous. Afin de sortir les vis du libre-service, la société Lennie a conçu un présentoir spécial comptoir qui peut s’accompagner d’un bloc de bois dans lequel sont vissés les nouveaux produits de la marque. Une autre forme de mise en valeur est celle choisie par la société Reisser qui propose pour ses produits d’implanter ses propres linaires dans les magasins. Avec un taux d’acceptation de 90% par les distributeurs, ces linaires dédiés à la visserie obéissent aux codes couleurs de la marque, intègrent des aides au choix (fronton, vis exposées en façade) et peuvent même être éclairés pour certaines gammes, comme Premium ou Inox Line.