Base articles

Les meuleuses d’angleBBI N° 135 - Juin 16
Forte montée en puissance

L’avancée technologique quasi permanente dont bénéficient les outils sans fil depuis le début de la décennie permet à ces machines d’offrir aujourd’hui des performances similaires à celles du filaire dans un champ d’applications sans cesse élargi. C’est notamment vrai des meuleuses d’angle, régulièrement améliorées, qui séduisent de plus en plus les professionnels, surtout du secteur du bâtiment. Les modèles sans fil aujourd’hui disponibles sur le marché représentent en effet, dans une grande majorité des applications, le moyen de gagner en productivité et en confort de travail, sans consentir aucune concession sur les performances techniques ni sur la sécurité.

Figurant dans l’offre de certaines marques d’outillage électroportatif, les meuleuses d’angle sans fil commercialisées par les réseaux de la distribution professionnelle n’ont plus grand-chose à voir avec les premières versions sur batteries de ces outils polyvalents utilisés dans des applications diverses et plus ou moins exigeantes, notamment en termes d’intensité d’énergie requise selon qu’il s’agira d’ébavurer, de tronçonner, de poncer, de polir ou encore d’ébarber le métal et/ou divers matériaux.

Difficiles à manier, délivrant une faible intensité d’énergie et jouissant d’une très faible autonomie de fonctionnement, les premières meuleuses sans fil relevaient plus du dépannage ponctuel dans un nombre limité d’applications que d’une réelle utilisation professionnelle. Au cours des dernières années, la forte évolution de ce type de machine dont les composants sont développés grâce à des technologies sans cesse améliorées dans des domaines différents comme la chimie (pour les batteries) ou l’électronique a conduit à un changement profond de la physionomie de ce segment de marché. C’est en tout cas ce que relèvent plusieurs des acteurs principaux du marché de l’outillage sans fil, parmi lesquels les Japonais Hitachi et Makita, les Américains Milwaukee et Dewalt, les  Allemands Bosch et Metabo – pour limiter cette énumération à ces marques emblématiques fortement ancrées sur le marché de la distribution professionnelle – qui précisent également que les meuleuses d’angle, avec les visseuses-dévisseuses, les perforateurs et maintenant les boulonneuses à chocs, font partie de l’équipement de base en outils sans fil des professionnels dans différents secteurs dont le bâtiment et la maintenance industrielle.

Des machines intelligentes

La tension électrique (exprimée en volts) du moteur et de la batterie d’un outil sans fil, ainsi que l’ampérage de sa batterie (indiquée en Ah – Ampères heure) dont dépend son autonomie de fonctionnement sont deux caractéristiques importantes dans la performance d’une meuleuse filaire, mais elles sont loin d’être les seuls éléments à entrer en ligne de compte. Les fabricants indiquent en effet que la performance globale d’une machine sans fil relève principalement de trois éléments, le moteur, la batterie et le système électronique qui gère le fonctionnement de nombreux composants de la machine, leur permettant même de communiquer entre eux dans certains cas (par exemple, pour permettre à la batterie de transmettre au moteur la puissance idéale en fonction du travail ou encore pour que chaque cellule des batteries équipant la machine soit capable de se recharger à 100%). Comme le résume un fabricant « C’est le trio moteur/batteries/électronique qui fait que certaines meuleuses 18 V ont des performances supérieures à celles d’outils au voltage plus élevé ».

Forte domination du 18 V

Le cœur du marché des meuleuses sans fil est positionné sans ambiguïté sur des machines de 18 V et de 4 ou 5 Ah (les avis divergeant sur ce dernier point) équipées d’un disque de 125 mm (le standard du marché en filaire comme en sans fil). De tels outils sont aujourd’hui capables de performances similaires à celles de meuleuses filaires d’une puissance de 1 000 / 1 200 watts et répondent ainsi à la plupart des applications, y compris les plus exigeantes comme l’ébarbage du métal. Pour cette raison, les meuleuses sur batteries d’un voltage supérieur représentent une faible proportion des ventes selon les fournisseurs, même si aucun chiffre ne vient corroborer cette affirmation. En vertu de l’adage « qui peut le plus peut le moins », la grande majorité des fabricants ont même choisi de développer leur gamme sans fil complète autour du 18 volts, les batteries de générations récentes pouvant alimenter l’ensemble des machines ‘‘nues’’ d’un constructeur, ce qui, d’une certaine manière, vient amoindrir la forte différence de prix existant entre un outil filaire et un outil sans fil avec ses batteries (le rapport serait de 1 à 3, voire plus). Interrogés sur la segmentation du marché des meuleuses angulaire sur batteries, les fabricants qui excluent donc le voltage ainsi que la technologie des batteries maintenant concentrée autour du lithium-ion dont nous évoquons plus loin la supériorité, mettent en avant deux paramètres principaux, le type de moteur et les systèmes de sécurité qui les équipent.

Le moteur sans charbons s’impose

Même si le recours aux moteurs traditionnels à charbons n’a pas disparu de la fabrication des outils sans fil en général et des meuleuses angulaires en particulier, les moteurs sans charbons (dits ‘‘brushless’’) gagnent indiscutablement du terrain, un nombre croissant d’industriels ayant choisi d’équiper l’intégralité de leurs machines sans fil en moteurs sans charbons tandis que d’autres annoncent leur intention de le faire dans un avenir proche. Sur le chapitre des moteurs, on ouvrira une parenthèse pour préciser qu’ils sont parfois conçus et fabriqués par les fabricants de machines eux-mêmes comme c’est le cas de Milwaukee qui a développé pas moins de huit moteurs différents (sept moteurs brushless et un moteur de conception traditionnel à quatre charbons) pour équiper sa gamme sans fil.
La technologie ‘‘brushless’’ de moteurs à induction dépourvus de charbons sur le collecteur et dont la rotation s’effectue sans frottements par un effet de champ magnétique regroupe un grand nombre d’avantages par rapport à la technologie des moteurs à charbons : meilleure restitution au moteur de l’énergie emmagasinée par les batteries, autonomie de fonctionnement plus importante, plus grande régularité du travail, moindre échauffement du moteur dont la taille, réduite, permet une plus grande compacité des machines et un poids diminué, efficience accrue du système électronique favorisant une meilleure souplesse d’utilisation de la machine… En réalité, le moteur à charbons semble l’emporter essentiellement sur le critère du prix, ce dernier n’apparaissant d’ailleurs pas comme un élément primordial aux yeux d’acteurs du marché dont l’objectif est, en tout premier lieu, de mettre à la disposition des utilisateurs une solution répondant à leur problématique.
Parallèlement au type de moteur équipant la machine, la performance de celle-ci peut être améliorée par divers équipements visant à favoriser le refroidissement du moteur, empêcher l’intrusion de poussières et limaille ou encore permettre une adaptation de la vitesse au matériau travaillé comme le fait le variateur électronique (dans le même esprit, on citera l’existence depuis 2015 sur certaines machines Makita d’un système exclusif d’adaptateur couple procurant les mêmes avantages mais au fonctionnement automatique).

Généralisation de la techologie li-ion

Comme le rappelle Makita, un pionnier du marché du sans fil, les batteries au Nickel Cadmium (Ni-Cd) qui équipèrent les premiers outils sur battereries à la fin des années 1980 furent rapidement remplacées par deux technologies qui firent leur apparition presque en même temps, les batteries nickel-hydrure de métal (NiMH), une version améliorée des batteries à base de nickel, plus légères, emmagasinant plus d’énergie et ne souffrant pas autant de l’effet mémoire (pour durer, les batteries ne doivent être rechargées que lorsqu’elles sont presque vides) mais nécessitant un temps de charge supérieur, et les batteries au lithium-ion (li-ion). Avec ses nombreux plus, cette dernière technologie est la plus performante. Pour un volume de batteries similaire, la technologie li-ion a une énergie trois fois supérieure à la technologie NiMH qu’elle transmet plus efficacement au moteur et retient mieux la charge. En terme d’autonomie, la supériorité est également du côté de ces batteries sans effet mémoire puisque la fourchette des batteries Ni-Cd et Ni-MH s’étend de 1,5 Ah à 3,5 Ah tandis que les batteries li-ion atteignent 5 Ah et dépassent  même cette valeur (il existe des meuleuses à batteries li-ion de 6,2 Ah). Outre leur puissance et leur autonomie, ces batteries sont également capables de délivrer un pic de puissance au moment où il le faut, un atout important pour une meuleuse d’angle.

Différentes générations de batteries li-ion améliorant encore les performances de ce type de batteries ont déjà été développées. Pour évoquer l’exemple de Milwaukee qui introduisit cette technologie sur le marché de l’outillage sans fil, en 2005, et dont la gamme d’outils sans fil est 100% de technologie li-ion, le fabricant américain utilise aujourd’hui des batteries améliorées sur différents points comme la protection  à la surcharge ou à l’humidité, la tolérance à des températures pouvant descendre jusqu’à -20°C ou l’existence de contacts renforcés sur chaque cellule d’une batterie. On peut aussi citer l’exemple de l’Allemand Metabo dont les batteries li-ion HD – pour High Density et Heavy Duty – lancées il y a un an doubleraient pratiquement la puissance et l’autonomie de la machine selon les indications du constructeur.

Confort d’utilisation 

Outre celles que nous avons déjà évoquées, les améliorations apportées aux meuleuses d’angle sans fil portent également sur un confort d’utilisation et une sécurité d’utilisation accrus. Sur le premier point, certains des équipements existants ne sont pas l’apanage du sans-fil (par exemple, système de blocage / déblocage de l’arbre pour changer les disques plus facilement, poignées auxiliaires et anti-vibrations...), une technologie où la recherche d’allègement du poids revêt une importance particulière. Comme plusieurs exemples en ont déjà été donnés, notamment dans l’évocation du moteur et des batteries, la réduction du poids des machines est une réalité et le poids des meuleuses sans fil 18 V de 4 et 5 Ah a été abaissé à environ 2,5 kg, batteries incluses. Sur ce point, plusieurs fournisseurs relèvent que l’équilibrage d’une machine est tout aussi important que son poids, eu égard au confort de travail, et évoquent à cette occasion l’importance du design de la machine.
Avant d’aborder le thème de la sécurité, on citera deux  innovations récentes visant à faire gagner du temps à l’opérateur, l’existence (chez Makita) de chargeurs de batteries permettant de recharger simultanément 2 batteries 18 V de 5 Ah en 45 mn et une technologie de chargeur à induction (pour batteries jusqu’à 4 Ah) chez Bosch permettant de recharger les batteries par flux magnétique, en les posant simplement sur le chargeur et sans même avoir à les extraire de la machine ce qui permet d’éviter toute interruption de travail, même sur un laps de temps important.

La sécurité, une exigence forte

Devenue une exigence fortement exprimée sur le marché, particulièrement des clients grands comptes des fabricants d’outillage sans fil, les équipements assurant une sécurité d’utilisation toujours grande tendent à se multiplier sur une même machine présentant un danger potentiel réel, comme c’est le cas d’une meuleuse d’angle. Aux dires des principaux acteurs de ce segment de marché, la sécurité serait même l’un des points clés du développement des ventes. Ainsi, à l’équipement quasiment standard qu’est la poignée homme-mort, se sont ajoutés d’autres équipements minimisant les risques d’utilisation comme les systèmes anti-redémarrage évitant la mise en route intempestive de la machine après le remplacement de batteries, par exemple, les systèmes anti kick back (retour de force) permettant à la machine de débrayer en cas de blocage du disque et autres freins électriques assurant, le cas échéant, l’arrêt immédiat de la meuleuse.

Dynamisme des ventes

Tous outils confondus, le marché du sans fil progresse à grande vitesse, et plusieurs fournisseurs parlent d’un basculement des ventes du marché de l’outillage électroportatif sur les machines sur batteries, la catégorie de produits porteuse d’une forte innovation comme le reflète cet article. Un fabricant parmi les leaders de l’outillage électroportatif estime que le sans-fil représenterait environ 45% du marché contre 30% il y a deux ou trois ans seulement. De l’avis de la plupart des fabricants interrogés (mais toujours sans confirmation par les chiffres…) les plus fortes croissance du marché des machines sans fil porteraient sur les meuleuses et les boulonneuses à chocs. La forte montée en puissance des meuleuses d’angle sans fil est bien réelle et les ventes des meuleuses sur batteries représenteraient un chiffre d’affaires estimé par certains à la moitié de celui généré par les ventes de meuleuses filaires qui, côté volume, pèseraient six fois plus lourd que les modèles sans fil.

Ce que les acteurs du marché qualifient d’un véritable décollage des ventes des meuleuses d’angle sans fil n’empêche pas que les modèles filaires auront toujours leur justification sur le marché, essentiellement en entrée gamme, à cause d’un prix bas, et sur le haut de gamme, grâce à des performances élevées permettant de répondre aux applications les plus exigeantes, notamment en production industrielle. Pour le reste, et notamment sur les chantiers du bâtiment, si l’ère du sans-fil n’a pas encore sonné, certains prédisent en tout cas son avènement pour une période pas si éloignée. Dominique Totin


Deux événements pour la rentrée 2016

Le dynamisme et l’innovation qui marquent le segment des meuleuses d’angle sans fil vont bon train et il semblerait que les fournisseurs du marché maintiennent leurs efforts pour lancer des machines sans cesse plus performantes. En effet, pour retenir les seuls produits dont les caractéristiques techniques seront totalement inédites sur le marché au moment de leur lancement en septembre prochain, on citera la meuleuse d’angle Milwaukee 18 V et 9 Ah et une meuleuse à deux mains (disque 230 mm) Metabo de 36 V et 6,2 Ah, une machine déjà présentée par la marque allemande mais commercialisée à partir de la rentrée prochaine.


La meuleuse Hitachi équipée d’un moteur brushless 18V et de batteries 5 Ah rechargeables par chargeur ventilé s’équipe de disques de diamètre 125 mm. Tournant à 9 000 tr/min, cette machine résistante aux poussières et à l’eau est pourvue d’un démarrage progressif, d’une protection anti-recul et anti-redémarrage. Son poids, batterie comprise, est de 2,4 kg.


La meuleuse d’angle M18 (18 V) 125 mm de Milwaukee bénéficie d’un moteur sans charbons Milwaukee tournant à 8 500 tr/min, d’une batterie 5.0 Ah technologie Red Lithium et de l’électronique RedLink Plus qui régule et optimise la sollicitation de la batterie et du moteur en fonction de la charge. Pour une sécurité maximale, cette machine sans fil de 2,7 kg (batterie incluse) est notamment équipée d’un frein inertiel (arrêt du disque en moins de 2 secondes) et d’un double interrupteur non bloquant. 

La meuleuse deux mains Metabo WPB 36 LTX BL 230 Quick est la première du marché à être équipée d’une batterie LiHD 6,2 Ah 36 V (ou 2 x 18 V). Cette meuleuse
230 mm offrant un nouveau niveau de performance dans le monde du sans-fil est notamment équipée d’un moteur brushless étanche, d’une protection contre les surcharges électroniques, du démarrage progressif, de la protection anti-redémarrage, d’un frein électronique et de la fonction homme mort.

La meuleuse Keyang DG-1801L-4A distribuée par Scell-it 18 V compatible avec des batteries de 2.0 et 4.0 Ah s’équipe d’un disque de 115 mm. Cette machine de 2,9 kg (avec batterie) dont la batterie 4.0 Ah se recharge en 30 min et qui tourne à 10 000 tr/min possède une protection anti-redémarrage et un voyant de surcharge.

La meuleuse 125 mm AEG BEWS18-125LI 402C est un outil sans fil 18 V et 4 Ah pourvu d’un moteur quadripolaire, tournant à 9 000 tr/min et pesant 2,5 kg (batterie incluse). Cette machine convenant aux droitiers et aux gauchers est notamment équipée d’une poignée 3 positions et d’un système anti-redémarrage intempestif lors du changement de batterie. 

La meuleuse 125 mm Dewalt DCG412M2 possède un moteur à charbons remplaçables et fonctionne avec des batteries  Li-ion 18 V 4.0 Ah. Cet outil sans fil tournant à 7 000 tr/min et d’un poids inférieur à 3 kg est équipé d’un système de blocage de l’arbre pour un changement facile et rapide du disque.

Pour réaliser des coupes rapides dans une large gamme de matériaux, Bosch propose la meuleuse GWS équipée d’un moteur de 10,8 V sans charbon et d’un système de batteries interchangeables (1,3 Ah ; 1,5 Ah ; 2 Ah et 4 Ah). Cet outil ergonomique pour disques de 76 mm maniable dans les endroits exigus possède un nouveau système de blocage de broche et un temps de freinage rapide.


La meuleuse 18 V Makita DGA508RTJ avec batterie au Li-ion de 5 Ah (rechargeable en 45 mn) utilisable avec un disque de diamètre 125 mm possède un moteur sans charbons tournant à 8 500 tr/min avec contrôle automatique de la vitesse en fonction de la charge appliquée. Cette machine fortement sécurisée est équipée d’un interrupteur poignée sécurité homme-mort, d’une protection anti kick-back, d’un frein électrique et d’un système anti-redémarrage. Son poids avec batterie est de 2,6 kg.









1