Base articles

Manutention et Outillage : Ingersoll RandBBI N° 84 - Oct. 10
Un requin-marteau sur les plages de La Baule

Le groupe Ingersoll Rand Industrial Technologies a choisi le Palais des Congrès de La Baule (44) pour réunir ses clients distributeurs autour de ses nouveautés. Une trentaine d’innovations étaient présentées comme le palan pneumatique compact CLK, la nouvelle gamme Mini-tools ou encore le HammerHead, dit aussi requin-marteau...

En cette fin d’été 2010, Ingersoll Rand Industrial Technologies (ITS), spécialisé dans la commercialisation de pompes, outils et systèmes d’air comprimé et autres systèmes de manutention des matériaux ou des fluides, a choisi de sonner l’heure de la rentrée en invitant ses distributeurs, les 9 et 10 septembre dernier à la Baule (44). Malgré les défections de dernière minute dues notamment au planning chargé de la période, une trentaine de distributeurs spécialisés ont fait le déplacement. Cette convention nationale avait pour objectif de leur présenter les nouveautés de l’entreprise, dans une ambiance conviviale, mais aussi de permettre aux équipes d’ITS d’échanger avec eux pour recueillir leurs premières impressions sur les nouvelles gammes.

De bons niveaux de croissance

Cette réunion était également l’occasion de faire un point sur l’actualité de l’entreprise après une période récente quelque peu chahutée. Avec un chiffre d’affaires de 4,4 milliards de dollars, ITS, filiale d’Ingersoll Rand, représente l’un des plus importants secteurs d’activité de ce groupe. « La stratégie d’Ingersoll Rand est de rester un groupe industriel diversifié. La crise nous a d’ailleurs montré que ce modèle était bon. Si nous avions été un « pure player », nous aurions rencontré plus de difficultés » explique Jérôme de Truchis, directeur commercial ITS pour la France et l’Afrique du Nord-Ouest.

Néanmoins, le groupe américain a mené différentes actions sur le plan européen pour mieux se structurer et soutenir ainsi sa croissance. Ainsi, un siège européen a été créé à Bruxelles, rassemblant l’ensemble des directions marketing, commerciale, finances... des différentes branches d’activité du groupe en Europe. « C’est un gain notamment en terme d’efficacité. Au niveau du management, les décisions sont alignées plus rapidement ». Le centre logistique européen situé à côté de Manchester va également être déplacé en Belgique, pays dont la situation géographique au cœur de l’Europe est plus avantageuse que celle de la Grande-Bretagne. Par ailleurs, souci de rationalisation oblige, la fermeture de l’usine du groupe à Douai (59), dédiée à la fabrication de treuils et de palans, a été annoncée. Cette fabrication sera transférée sur une autre usine du groupe à Seattle, aux Etats-Unis.

En France, après les restructurations menées il y a deux ans, l’équipe s’apprête de nouveau à être au complet, avec notamment l’arrivée de Jean-Pierre Molina à la tête des ventes. Au niveau des directions régionales, l’ensemble du territoire devrait être couvert à la fin de l’année. « ITS France va bien. Nous retrouvons les niveaux de croissance de 2008. Et nous nous situons un petit peu mieux que le plan en terme de prises de commandes » se félicite Jérôme de Truchis. Les familles outillage, pompe et maintenance ont particulièrement bien performé avec une croissance de 27%. « Aujourd’hui, la structure de l’équipe est bonne. Nous avons trouvé la bonne taille pour la dimension de notre business. Et nous avons de bonnes perspectives de développement pour l’an prochain » ajoute de son côté Cyril Piffault, Responsable des Ventes France – Distribution Outils.

L’innovation, un leitmotiv

Ces perspectives de croissance se profilent d’autant mieux que l’innovation est au rendez-vous. « L’innovation a toujours été un leitmotiv chez Ingersoll. Si nous n’avons pas sorti beaucoup de nouveautés ces dernières années, nous avons préparé l’avenir » prévient Mathieu Lowinski, responsable marketing Europe. En 2009, malgré la crise, les investissements alloués au développement de nouveaux produits ont progressé de 10%. « L’objectif d’ici deux ans est d’augmenter ce taux de 50% pour l’ensemble des marchés couverts par ITS ».

Le groupe a d’ailleurs fait évoluer sa façon d’aborder l’innovation. « Avant, nous fabriquions des produits qui nous plaisaient et que nous essayions de vendre à nos clients. Désormais, la vente et le marketing identifient les besoins des clients et les transmettent ensuite aux ingénieurs » explique Martin Lowinski. Surtout, les études clients ne concernent pas que l’Amérique du Nord. Elles sont également réalisées dans les différents pays d’Europe. De même, la réflexion autour de l’évolution produit est devenue plus transversale. « Aujourd’hui, nous avons une équipe multifonctionnelle. Les uns et les autres travaillent ensemble pour prendre en compte tous les aspects du produit, non de façon séquentielle mais de façon plus coordonnée ».

Cinquante nouveaux produits

Le résultat ne se fait pas attendre : en 2009 une cinquantaine de nouveaux produits ont vu le jour, dont une trentaine présentés lors de la convention. Parmi ces derniers, plusieurs innovations majeures apportent une réelle valeur ajoutée à leur marché.

C’est le cas de la nouvelle gamme de palans industriels de la série CLK. Et plus particulièrement du palan pneumatique compact, dont ne disposait pas jusqu’alors ITS dans sa gamme et qui répond à de nouveaux besoins sur le marché. « Une partie du marché de la manutention s’oriente vers la manipulation » observe Arnaud Bruneel, responsable des ventes France palans et treuils. Ce qui suppose des charges plus faibles et une précision du positionnement. Par ailleurs, les clients ont souvent besoin de cet équipement du jour au lendemain, pour des applications souvent très spécifiques.

Par conséquent, la plupart des palans sont quasiment fabriqués à la demande pour répondre avec précision aux configurations demandées, et à grand renfort d’options. « Nous avons donc innové en lançant ce palan en seulement trois capacités 125 kg, 250 kg et 500 kg et trois hauteurs de levée standard, 3 m, 4,5 m et 6 m ». Malgré son apparente simplicité, il dispose toutefois de plusieurs autres points forts : une position de crochet tournant à 360°, quatre positions fixes par incréments de 90°, une très grande progressivité grâce à la poignée proportionnelle et une promesse d’endurance (réducteur épicycloïdal à bain d’huile fabriqué à base d’aciers haute résistance traités thermiquement, chaîne électro-zinguée grade 80, classe de sollicitation mécanique FEM 1 Am soit jusqu’à 800 heures d’utilisation avant entretien). Il convient également pour les zones Atex (en atmosphères explosives). « L’idée première est d’avoir un appareil plus petit, pas cher et moins complexe. Il propose en standard la plupart des options importantes. Cela nous ouvre de nouvelles portes, notamment sur les marchés occupés par les palans électriques ».

Autre innovation majeure pour ITS, le mini-outillage pneumatique sur une fabrication japonaise. Dix références composent la gamme Mini tools : clés à chocs 1/4’’ et 3/8’’, ponceuse 75 mm, ponceuse orbitale 75 mm, polisseuse 75 mm, perceuse 6 mm, visseuse à chocs 1/4’’... « Ces outils offrent une taille et un poids particulièrement réduits pour donner accès aux endroits les plus confinés ou pour des travaux de grande précision. Ils sont un complément parfait à des outils standards pour toutes les applications de maintenance ou réparation » précise Cyril Piffault. Ces mini-outils ne sont pas dépourvus d’ergonomie : leur structure en matériaux composites offre un grand confort de travail et l’accessibilité par le pouce (pour droitiers et gauchers) des commandes d’inversion de sens ou de réglage de puissance facilite l’utilisation d’une seule main. Une gamme complète d’accessoires est fournie en kit ou séparément.