Base articles

Négoce matériaux : Point.PBati N° 33 - Mars 16
Point.P Travaux Publics et l’homme augmenté

Afin d’assurer la sécurité de ses collaborateurs et de réduire les risques de maladies professionnelles, Point.P Travaux Publics porte le projet d’exosquelette Exo-Up qui avant la fin de l’année viendra assister ses personnels lors de la manipulation et le portage de charges lourdes.

Le réseau de distribution Point.P Travaux Publics a signé un partenariat avec RB3D, société spécialisée dans l’assistance aux gestes dans le but de développer un exosquelette permettant de réduire la pénibilité liée aux gestes de manutention dans les points de vente. Baptisé Exo-Up, ce projet lancé en 2015 répond à un double objectif pour l’enseigne, d’une part en assistant les collaborateurs dans leurs activités quotidiennes de manutentions et d’autre part en inscrivant Point.P Travaux Publics dans une démarche d’innovation constante. « Cette réflexion rentre dans une approche globale d’ergonomie et d’organisation du travail pour nos collaborateurs », précise Hervé Biancarelli, directeur général de l’enseigne.

Un exosquelette orienté TP

Tout l’enjeu pour les deux partenaires est de développer un outil adapté à l’univers particulier du négoce qui puisse répondre à la multiplicité des gestes induits par le port de différentes charges (sacs, tuyaux, éléments en béton préfabriqué, fontes de voirie…), lesquelles peuvent être stockées sur des racks, des palettes, etc. Les premiers tests effectués en juillet 2015 avec la maquette de l’Exo-Up ont permis d’affiner les besoins des personnels et le programme est désormais rentré dans sa phase concept avec le développement et l’adaptation des différentes fonctionnalités de l’exosquelette.

Techniquement, l’Exo-Up est un exosquelette complet comprenant bras et jambes. Il fonctionne lorsque l’opérateur est en mouvement pour lui apporter une assistance lors d’activités difficiles, notamment de portage où il offre la puissance nécessaire à la manutention de charges lourdes, jusqu’à 40 kilos, en limitant la pénibilité liée à ces tâches. Tous les mouvements quotidiens ont été étudiés et analysés afin que l’Exo-Up soit totalement adapté à l’univers métier spécifique de Point.P Travaux Publics et aujourd’hui l’exosquelette est capable de suivre les mouvements de l’opérateur même dans les mouvements de torsion ou d’accroupissement et s’adapte à tous les collaborateurs, quelle que soit leur morphologie.

Mise en service fin 2016

La finalisation de l’Exo-Up est prévue pour la fin de l’année 2016. Il sera dans un premier temps utilisé dans une dizaine de sites pilotes puis déployé dans la totalité des soixante agences Point.P Travaux Publics en France. Parallèlement, SGDB France étudie la possibilité d’étendre l’utilisation de cet exosquelette à d’autres enseignes du groupe afin d’apporter toujours plus de sécurité et d’aider les collaborateurs dans leurs gestes au quotidien.




1