Base articles

Outillage : SOFOP taliaplastBati N° 36 - Janv. 17
SOFOP taliaplast® intègre un nouveau métier















La fabrication des niveaux en aluminium est récemment venue allonger la liste déjà bien étoffée des métiers maitrisés par SOFOP. En incorporant dans son offre des instruments fabriqués de A à Z dans ses ateliers, le fabricant français, le seul à produire dans l’Hexagone des niveaux en aluminium de manière totalement intégrée, acquiert une forte légitimité sur le marché de la métrologie où il devient une force de proposition.


Monsieur Taliacci, dont le patronyme est à l’origine du nom de la marque taliaplast®, crée la SOFOP (Société française d’outils professionnels) en 1968 dans l’objectif premier d’assurer la fabrication des produits qu’il met lui-même au point (il est l’inventeur notamment de la taloche en plastique, une innovation remarquée sur le marché). Une quinzaine d’années après sa création, l’entreprise qui connait des difficultés est reprise par Eugène Reitz, lequel donnera à SOFOP taliaplast® une envergure industrielle qui s’affirme au fil du temps depuis maintenant plus de trois décennies. Tout au long de cette trentaine d’années, l’entreprise familiale, dirigée aujourd’hui encore par son repreneur, va connaître une croissance, interne et externe, qui ne s’est jamais démentie. Cette progression résulte en partie des maîtres-mots dans le développement du fabricant ligérien que sont l’innovation (des produits), l’intégration (des métiers), la synergie (des savoir-faire) et l’autonomie (des différentes unités de production).

Implantée sur trois marchés, l’outillage à main (essentiellement destiné aux professionnels du bâtiment), la protection de l’individu au travail (80 000 casques de chantier sont notamment produits chaque mois dans l’usine d’injection de Montoir de Bretagne) et la signalisation routière, SOFOP taliaplast® commercialise une offre composée de quelque 8 000 références exclusivement réservées aux réseaux de distribution professionnelle (majoritairement des FI, quincailleries, négoces matériaux et loueurs), une stratégie à laquelle le fabricant s’enorgueillit de ne jamais déroger.

En 2016, les 235 collaborateurs de SOFOP taliaplast® (dont une force commerciale d’une quarantaine de personnes) ont généré un chiffre d’affaires de 32 Me, dont 12% réalisés à l’export dans diverses régions du monde.

Maîtrise de diverses technologies


L’offre de SOFOP taliaplast®, une entreprise certifiée ISO 9001 depuis 2003, est très majoritairement produite dans les unités de fabrication de l’industriel implantées en Loire-Atlantique, en Vendée et en Seine maritime. Ces sites désignés sous les abréviations de U2 (Montoir de Bretagne), U3 (Cugand, un site qui est également le siège social de SOFOP taliaplast®), U4 (Malville) et U5 (Colleville), l’entité la plus récemment intégrée à l’entreprise, fonctionnent d’une manière autonome (chaque entité honorant les commandes passées par les services centraux de l’entreprise) mais en préservant une bénéfique synergie des compétences. Pour produire son offre porteuse de nombreux brevets déposés par SOFOP et commercialisée sous une quinzaine de marques dont taliaplast®, sa marque historique, le fabricant possède en effet la maitrise de technologies diverses dont l’injection du plastique, la vulcanisation du caoutchouc ou encore la découpe du métal au laser et le travail du bois. Ces différents aspects seront abordés plus en détails à l’occasion d’un autre article, prochainement publié dans les colonnes de Batidistribution, de même que l’organisation commerciale et logistique de l’industriel (la plate-forme logistique est implantée sur le site U1 qui manquait encore à l’énumération des implantations de la SOFOP).

Injection de l’aluminium et chaîne de peinture

La fabrication des niveaux en aluminium, hors fioles, et plus particulièrement celle des produits en fonte d’aluminium qui vient de se mettre en place dans les ateliers de l’industriel français, fait l’objet principal de cet article. Auparavant, les niveaux et règles à niveaux fabriqués par la SOFOP résultaient exclusivement du sciage et du poinçonnage de profilés en aluminium extrudé, des opérations suivies du montage des fioles nécessitant l’injection de plastique, le métier historique de l’entreprise.

L’industriel, dont la stratégie de développement passe en partie par la fabrication intégrée des gammes qu’il conçoit et qu’il commercialise, a pris il y a environ deux ans la décision de fabriquer également des niveaux rectangulaires et trapézoïdaux selon le procédé de l’injection de l’aluminium (cf. encadré spécifique détaillant les phases de fabrication des niveaux trapézoïdaux Nivotop®) plutôt que d’en confier la fabrication à une fonderie extérieure comme ce fut le cas durant une dizaine d’années. Cette technologie, traditionnelle mais néanmoins nouvelle pour la SOFOP, a nécessité des investissements supérieurs à 1,5 Me dont une grande partie dédiée à l’achat de l’équipement composant l’actuel îlot de fonderie et à son adaptation aux besoins précis de la fabrication des niveaux en fonte d’aluminium. Les fontes brutes ainsi produites rejoignent ensuite le site U5 de Colleville (76) pour être usinées, assemblées et conditionnées. Avant ces ultimes étapes, les niveaux en fonte d’aluminium, comme d’autres outils en métal, passent par la chaîne de peinture implantée sur le site de Colleville depuis un an et demi (une opération auparavant sous-traitée à un spécialiste vendéen). Cette installation représente elle aussi un savoir-faire récemment développé par l’industriel et illustre sa capacité à investir régulièrement et de manière conséquente pour se rapprocher sans cesse d’une complète intégration de la fabrication.

SOFOP taliaplast® a chaque année investi en moyenne plus d’un million d’euros depuis sa reprise par Eugène Reitz il y a 33 ans.

La R&D, pierre angulaire du nouveau process

Composée de sept personnes, dont trois responsables de projets (ingénieurs en mécanique pour deux d’entre eux), un technicien et deux agents d’industrialisation, l’équipe R&D de la SOFOP chapeautée par Eric Moriceau, joue un rôle central dans l’application d’une stratégie basée en grande partie sur l’innovation produits et l’intégration de la fabrication. Interagissant avec l’ensemble des services de l’entreprise (commerciaux, financiers, marketing et, bien évidemment, relatifs à la production), les membres de ce service garant de la qualité des produits du fabricant et de l’innovation qu’il traduisent portent dans leur intégralité les projets dont ils sont responsables, qu’il s’agisse d’un nouveau process ou d’un nouveau produit, et les accompagnent jusqu’à la première production, parfois même au-delà à travers la formation de collaborateurs à des métiers nouveaux pour l’entreprise.
Pour prendre l’exemple de l’introduction de l’injection de l’aluminium dans les techniques de fabrication de l’industriel, un binôme formé de Florian Dijoux et du chef du service R&D, ayant pour l’occasion suivi tous deux un stage dispensé par le syndicat de la fonderie, a pris en charge l’intégralité de la mise en place de ce nouveau process, incluant les études préalables et le suivi du budget et en se rapprochant parfois d’autres services de l’entreprise ou de spécialistes extérieurs.

Pour l’implantation de la chaîne de peinture, la démarche a été similaire et l’on pourrait encore citer d’autres exemples, sans même évoquer le travail précédant le lancement de nouveaux produits. 

Un Made in France en évolution continue

SOFOP taliaplast® fabrique chaque année des dizaines de milliers de niveaux et règles à niveaux en aluminium relevant de l’une et/ou l’autre des deux technologies de fabrication déjà mentionnées. La gamme Nivotop® fabriquée et commercialisée par le fabricant se divise en trois sous-familles principales : les niveaux en fonte d’aluminium rectangulaires et trapézoïdaux (avec ou sans pions magnétiques et dans des longueurs de 30 cm à 100 cm) ; les niveaux rectangulaires et règles à niveaux en profilé aluminium de section 51x18 mm pour les niveaux (en 8 longueurs) et 100 x 18 mm pour les règles à niveaux (en 4 longueurs) ; les niveaux Profil I (en profilé d’aluminium en forme de I), une offre déjà élargie depuis son lancement récent et déclinée en version magnétique dans des longueurs de 60 à 200 cm. Chaque année, de dix à vingt produits nouveaux sont lancés par la
SOFOP et l’on peut préciser à cet égard que l’intégration du process d’injection de l’aluminium va participer à accroître l’offre d’outils entièrement fabriqués par l’industriel dans ses ateliers parmi lesquels des platoirs aux montures en aluminium sortant désormais de la presse d’injection de l’îlot de fonderie de SOFOP taliaplast®.




1