Base articles

Outillage électroportatif : HitachiBBI N° 130 - Nov. 15
Acquisition de Metabo par Hitachi Koki

C’est officiel, le groupe Hitachi vient de reprendre la société Metabo et va désormais disposer de deux marques fortes et complémentaires sur le marché professionnel. Ce rapprochement devrait déboucher sur de nombreux développements, tant au point de vue technologique qu’au strict plan commercial.

Le groupe japonais Hitachi, par l’intermédiaire de sa filiale Hitachi Koki, vient de signer ce mois de novembre les contrats relatifs à la reprise du fabricant d'outils électroportatifs allemand Metabo, transaction encore soumise au feu vert de l'autorité de la concurrence. Avec cette acquisition, la branche électroportative du groupe Hitachi, qui dépassait déjà le milliard d’euros de chiffre d’affaires, va croître de quelque 370 millions supplémentaires et trouver de nouveaux relais de croissance, notamment sur le continent européen.

Deux fabricants complémentaires

Au-delà des chiffres, l’intérêt de ce rapprochement tient surtout au fait que les deux marques Hitachi et Metabo se complètent remarquablement et peuvent trouver chez leur nouveau partenaire des moteurs de développement supplémentaires. Le groupe Hitachi est ainsi l'un des plus importants fournisseurs sur le marché japonais et occupe une très bonne place sur un marché Asie-Pacifique en pleine croissance, alors que de son côté, Metabo réalise la plus grande part de son chiffre d'affaires en Europe. Concernant les différentes branches, Hitachi occupe une position très forte dans le domaine du bâtiment tandis que Metabo est très bien placé notamment dans le secteur du métal, mais aussi dans le second œuvre du bâtiment et la rénovation.

Un autre aspect très important est le fait que depuis des années, les deux fabricants mettent l'accent sur le secteur d'avenir que sont les outils électroportatifs sans fil. Hitachi propose notamment dans ce domaine une plate-forme 18 volts aboutie et une technologie haut de gamme dans les moteurs brushless. Metabo a pour sa part acquis une position de leader technologique grâce à une série d'innovations mondiales, comme récemment les batteries de nouvelle génération LiHD, et occupe désormais une position forte en Europe. Ensemble, ils peuvent conjuguer de forces qui conforteront leurs places dans ce marché stratégique.

Des avantages réciproques

Autre point essentiel dans la transaction, le site Metabo de Nürtingen est considéré comme décisif pour sa proximité avec les marchés européens. Il réunit sous un même toit le développement, le management produit, la production et le marketing et possède comme atouts « la flexibilité, des modalités de décision courtes et rapides et un rythme d'innovation élevé qui doivent absolument être conservés » comme le rapporte Osami Maehara, CEO de Hitachi Koki. Avec le rapprochement en cours, les inconvénients qui pouvaient exister du fait de la taille relative de Metabo seront compensés par l’appartenance à Hitachi. Pour Horst W Garbrecht, P-dg de Metabo AG : « Les atouts de Metabo seront associés aux avantages typiques d'une grande structure, comme les remises quantitatives dans le domaine des achats ou encore l'augmentation des ressources dans la recherche et le développement. Une collaboration étroite au sein du nouveau groupe d'entreprises apportera des avantages considérables pour le développement de moteurs ou encore dans l'amélioration de la technologie sans fil. »

Une grande autonomie pour Metabo


Ces différents éléments font que les deux entreprises se complètent idéalement. « Pour nous » comme le souligne Osami Maehara, « Metabo représente un apport parfait. Notre objectif est clairement d'atteindre une croissance significative en Europe et l'acquisition de Metabo constitue un grand pas dans l'obtention de ce but ». Au niveau commercial, il s'agira d'un partenariat d'égal à égal avec conservation de Metabo comme marque autonome. Metabo se verra même conféré le statut « d'entreprise dans l'entreprise »  afin de lui accorder l'indépendance dont elle a besoin « pour poursuivre sur la voie du succès dans le futur ».

En accord avec cette stratégie, Hitachi a l’intention de garder tous les salariés de l’entreprise, y compris l'équipe dirigeante, constituée autour de son président Horst W. Garbrecht.

Chequers Capital, mission remplie

En tant que futur propriétaire de Metabo, Hitachi Koki remplace l'actionnaire majoritaire Chequers Capital, la société d'investissement financier qui avait racheté la majorité des parts du fabricant allemand en juin 2012. Pour ce fonds, dont la mission consiste à accompagner les entreprises le temps de sa participation, favoriser leur développement et finalement les remettre entre d'autres mains qui assureront leur pérennité et leur réussite, ce rachat par Hitachi démontre « le rayonnement international de la marque Metabo et le développement fulgurant de l'entreprise depuis la prise de participation, développement rendu possible par un travail de recherche et de développement inégalé dans le secteur », pour reprendre les mots de Karsten Hartmann, directeur de Chequers Capital. « Nous avions une profonde confiance dans Metabo et de grandes attentes qui ont non seulement été satisfaites, mais dépassées. Si l’on considère l’avenir à long terme de Metabo, cette reprise par Hitachi est une belle opportunité qu'il ne fallait pas laisser passer sans la saisir. »





1