Base articles

Outils coupants : TivolyBBI N° 133 - Mars 16
Le dynamisme d’un fabricant centenaire

La qualité et l’étendue de son offre, la performance de sa logistique et la pertinence de son marketing permettent à Tivoly, fabricant français concepteur d’outils coupants et d’accessoires pour l’outillage électroportatif, de poursuivre sa croissance dans les différentes régions du monde où il est implanté.

Tivoly, qui fêtera son centième anniversaire l’année prochaine, s’est affirmée comme un spécialiste de l’outil coupant dès sa fondation par Lucien Tivoly, un ingénieur de formation qui, à la demande des autorités militaires, crée en 1917 son usine de fabrication de forets hélicoïdaux pour métal en s’appuyant  sur le brevet de l’américain Morse. Cette usine d’où sortiront notamment, dans les années 1930, les premiers forets extra-courts pour perceuses électriques, Lucien Tivoly l’implante en Savoie, près d’un cours d’eau permettant de bénéficier de l’hydroélectricité et à proximité de l’usine d’Ugine productrice d’acier. Un siècle plus tard, l’entreprise française dirigée par l’arrière-petit-fils de son fondateur depuis le quartier général de Tours-en-Savoie, une commune rurale toute proche d’Albertville où sont également implantés la plate-forme logistique centrale de l’industriel et l’une de ses usines, emploie 580 personnes, dont 230 en France, et enregistre un chiffre d’affaires qui a atteint 71 Me en 2015.

Accompagner le développement du marché

« Tivoly s’est fortement développée sous l’impulsion de mon père, Jean-Michel Tivoly, qui a pris les rênes de l’entreprise au début des années 1960 » expose Jean-François Tivoly qui poursuit  « A cette époque, notre clientèle était essentiellement composée de quincailliers auxquels nous vendions une gamme qualitative d’outils coupants. Le marché s’est par la suite structuré autour de deux pôles, le bricolage et la distribution professionnelle. Suivant la mutation de son marché, Tivoly a donc développé de manière naturelle ces deux types de clientèle. »

Pour répondre aux besoins de ses clients et dans une préoccupation  constante d’accompagner l’évolution de son marché, l’industriel a également fait évoluer son offre. Ne se cantonnant plus au seul secteur du perçage, celle-ci s’est étoffée au fil des ans de références d’accessoires pour l’outillage électroportatif de plus en plus nombreuses. Le dirigeant de l’entreprise relève également l’importance de la croissance externe dans le développement de Tivoly dont l’entrée en bourse en 1986 lui a donné les moyens de réaliser des acquisitions qui l’ont fait sortir de ses frontières. A la même période, le fabricant se rapproche des grandes entreprises industrielles dont il peut désormais accompagner plus facilement le développement hors de l’Hexagone et donne naissance à sa Division Industrie, particulièrement tournée aujourd’hui vers les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile et de l’énergie. 

Une gamme étendue et innovante

L’offre développée par Tivoly couvre l’ensemble des besoins en matière d’outils coupants et d’accessoires pour électroportatif utilisés dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment. Présentée, pour ce qui est des produits standards, dans le catalogue général de la marque, cette offre est segmentée en dix-neuf familles de produits dont une moitié environ est dédiée aux outils pour le perçage, le fraisage, le taraudage, le filetage et l’alésage, le restant concernant les outils et accessoires divers pour l’outillage électroportatif et les machines stationnaires (embouts de vissage, lames de scies sauteuses et circulaires, scies cloches et trépans…). A cette gamme standard s’ajoutent les produits spéciaux fabriqués à la demande de certains clients, ce qui porte à quelque 45 000 références l’offre commercialisée par Tivoly, sous sa propre marque dans la majorité des cas. Outre son étendue, l’offre de la marque se distingue par son caractère innovant, tout particulièrement dans le domaine des outils coupants pour le perçage du métal qui demeure le cœur de métier de l’industriel français. La réputation de qualité dont celui-ci jouit sur le marché s’est d’ailleurs construite sur certains produits comme le foret metal TZX et, pour remonter plus loin dans le temps, le foret HSS 001, le produit historique de la gamme qui, aujourd’hui encore, enregistre un niveau de ventes significatif à l’export.

Pour évoquer des outils plus récemment conçus par les ingénieurs d’application du bureau d’étude intégré de l’industriel, on évoquera les deux forets HSS Furius et TBX 4 F. Remplaçant le TZX, le Furius est un outil pour le perçage des aciers résistants doté d’une géométrie d’affûtage auto-centrant, d’une âme progressive nouvelle et d’un nouveau revêtement PVD multicouche Fusio apportant une ténacité et une dureté élevées (3 200 HV), associées à un des plus faibles coefficients de frottement (0,2) du marché. Polyvalent, il peut être utilisé sur des machines à commande numérique où il tolère des conditions de coupe élevées qui, associées à sa longue durée de vie, garantissent une productivité élevée. En utilisation sur des outils électroportatifs, la rapidité de perçage et un effort axial réduit assurent un travail de qualité tout en préservant les opérateurs des troubles musculo-squelettiques. Le TBX 4F est quant à lui un foret cobalt pour la coupe des aciers inoxydables possédant un affûtage quatre faces ‘‘plan’’ qui, associé à une géométrie d’amincissement et de goujure optimisée, augmente la productivité  et la durée de vie de l’outil dans des proportions que des tests pratiqués en interne ont respectivement établies à +30% et +20%.

Six usines en propre 

L’outil de production de Tivoly est constitué de six usines. Deux d’entre elles, d’où sortent des produits techniques haut de gamme fabriqués de manière totalement intégrée, sont implantées en France et l’on peut remarquer à cet égard que l’industriel savoyard figure parmi les tout derniers à produire des outils coupants dans notre pays. L’usine historique de Nant Varin (Tours-en-Savoie) fabrique une grande partie des forets cylindriques HSS (métal, bois et mixtes) commercialisés par l’industriel, tandis que l’unité de Saint-Etienne, entrée dans le giron du groupe à la fin des années 1970, est spécialisée dans les outils carbure et la fabrication des fraises et forets coniques HSS. Deux autres unités de production sont implantées en Europe, l’usine d’Elorrio (près de Bilbao) qui produit des tarauds en gros volumes et des forets HSS et une usine britannique résultant du rachat de la société Elite Tooling.

Le groupe Tivoly possède également deux usines hors d’Europe, aux Etats-Unis à Derby Line (Vermont) et en Chine où l’industriel français a créé Tivoly Tools à Shanghai. Concernant l’activité de Tivoly en Chine pilotée par l’épouse du P-dg du  groupe, Virginie Tivoly, on précisera qu’elle est en forte progression et qu’elle porte, outre la fabrication, sur la conception de packagings à travers la société Tivelon. « La synergie entre le siège et la filiale chinoise qui échangent régulièrement en visioconférence est très forte » expose Jean-François Tivoly qui souligne l’impact important de la structure chinoise sur la conception des produits et la structuration de l’offre de Tivoly qui, à partir de sa base asiatique, commercialise ses produits jusqu’en Australie, « Depuis quelques années, le flux de produits de nos unités européennes vers la Chine est en progression de plus de 25 % par an ».

Pour proposer à sa clientèle l’offre étendue évoquée plus haut, Tivoly complète les gammes de sa fabrication de produits réalisés selon ses cahiers des charges par des partenaires dont le savoir-faire est en adéquation avec sa propre image, « des industriels européens dans la grande majorité des cas et français à chaque fois que c’est possible » précise David Petitprez, directeur de la Business Unit Distribution.

Logistique de pointe

Dirigée par Laurent Ruffier, également responsable de la production de l’usine de Nant Varin, la plate-forme logistique centrale de Tivoly implantée depuis 25 ans à Tours-en-Savoie est déployée sur une superficie au sol récemment portée de 3 000 m² à 5 000 m², l’extension ayant essentiellement profité aux produits livrés sur palettes par les usines étrangères du groupe. Approvisionnée par l’ensemble des usines du groupe ainsi que par ses partenaires sous-traitants, cette plate-forme d’envergure mondiale dont le système informatique est relié à l’ERP de l’entreprise est organisée en dix zones et emploie une trentaine de personnes à la préparation et à l’expédition des commandes préparées par picking manuel. Pour réduire encore le nombre d’erreurs dans la préparation des commandes, le scannage des codes barres par des terminaux portables fonctionnant par radio-fréquence introduit il y a un an s’ajoute au contrôle pondéral de tout colis intervenant en fin de chaque préparation. Assurant une livraison à J+2 des commandes à destination des revendeurs du marché professionnel français avec un taux de service qui atteint les 97%, cette plate-forme qui expédie chaque année plusieurs dizaines de millions de produits à travers le monde est l’un des piliers du développement de Tivoly. L'entreprise réalise régulièrement des investissements significatifs dans cet outil logistique pour accroître sa performance.

Progresser sur le marché professionnel

L’un des objectifs de l’entreprise savoyarde, qui a aujourd'hui acquis une envergure mondiale, est de faire progresser son chiffre d’affaires global,  « Pour atteindre cet objectif, nous concentrons aujourd’hui nos efforts sur la distribution professionnelle et nous avons la volonté d’affirmer notre poids sur ce marché sur un plan européen, et notamment français » expose Jean-François Tivoly. La gamme de produits et de services évoqués au cours de cet article est de nature à permettre au fabricant français d’atteindre cet objectif. Il en va de même des diverses opérations de marketing et de communication élaborées par une équipe dédiée d’une douzaine de personnes, des actions traditionnelles (opérations commerciales, flyers promotionnels, fiches produits, brochures techniques…) ou plus ancrées dans l’époque (un site internet relooké avec un partie vente en ligne réservée aux revendeurs de marque, un blog, une page Facebook…) qui  contribuent toutes à renforcer la notoriété de la marque et sa visibilité sur le marché. 
Dominique Totin


L’usine de Tours-en-Savoie : fabrication 100% intégrée de forets HSS

Placée sous la responsabilité de Laurent Ruffier, en charge de la production, et du responsable du site Didier Bibollet, l’usine Tivoly de Nant Varin produit de manière totalement intégrée des forets HSS – dont la référence 14 350, développée par l’industriel pour Airbus, ou encore le foret Furius récemment lancé par la marque. Employant une cinquantaine de personnes réparties en trois équipes quotidiennes, cette unité de production certifiée Iso 9001 déployée sur plus de 3 000 m² est organisée, pour la partie du process qui suit le traitement thermique, en îlots regroupant les machines-outils en fonction des pièces auxquelles elles sont dédiées. Cette organisation adoptée il y a quelques années favorise une grande constance dans la qualité de la fabrication et rend la production plus flexible.

Dans cette unité de production approvisionnée en barres d’acier et rouleaux de fil métallique provenant de fabricants européens (parmi lesquels l’Autrichien Bohler et le français Erasteel) qui transforme chaque mois une dizaine de tonnes d’acier, tout commence par la fabrication des ébauches des forets. Après le tronçonnage (à la meule pour les barres ou à l’outil pour le fil d’acier) à l’issue duquel la pièce est coupée à longueur, suivi d’un dégraissage, intervient le traitement thermique qui confèrera à l’outil le juste compromis entre dureté et élasticité. Cette opération déterminante dans la qualité de l’outil inclut plusieurs cycles de chauffage à des températures comprises entre 850°C et 1 210°C suivies d’un refroidissement à une température de 600°C, d’un nettoyage puis du cycle de revenu au cours duquel la pièce va être soumise à une température de 550°C dans un four électrique durant 90 minutes. A ce stade, l’ébauche est terminée. Les phases de rectification, d’usinage des hélices et d’affûtage pourront alors intervenir sur les machines-outils à commande numérique implantées dans les différents îlots de l’usine, dont certaines, utilisées pour la fabrication des forets TBX 4 faces, sont capables de réaliser plusieurs affûtages simultanés sur un même foret.


Des packagings exclusifs

Parallèlement aux packs, blisters et étuis traditionnels, Tivoly développe pour le conditionnement des produits de son offre une gamme de packagings brevetés conçus par l’équipe d’une dizaine de techniciens de Tivelon, sa filiale chinoise. Nous vous présentons ici deux modèles fonctionnels pour forets récemment mis au point pour répondre aux attentes aussi bien des revendeurs de la marque que des utilisateurs des produits.

Décliné en deux tailles, Clipster est un coffret brochable en polycarbonate et ABS pour les forets de la gamme Pro dont l’application est immédiatement repérable par un code couleur (le modèle présenté est marqué d’une bande rouge, la couleur associée à l’application métal). Offrant une parfaite visibilité sur la partie active de produits qui seront faciles à prendre en main, le coffret Clipster intègre une rainure graduée pour le contrôle du diamètre des forets.

Tivoly Box est pour sa part un coffret résistant aux chocs et au contenu parfaitement sécurisé détenant pas moins de cinq brevets. Son design permet à ce coffret brochable d’être stocké à l’horizontale ou à la verticale. Les outils qui sont parfaitement visibles grâce à la fenêtre équipant le couvercle sont bien maintenus à l’intérieur de la boîte et d’une préhension facile. Ce packaging revêtu d’une étiquette très informative possède un système de maintien du couvercle offrant une sécurité anti-fermeture et anti-pincement.






1