Base articles

Préparation des sols : WeberBati N° 36 - Janv. 17
Un nouvel horizon pour l’usine Weber de Sorgues

Dédiée à l’approvisionnement d’une grande région PACA, l’usine Weber de Sorgues vient de faire l’objet de quatre années de travaux qui ont permis de moderniser des pans entiers de son process, de l’accueil des clients jusqu’au conditionnement des produits fabriqués. Une expérience que la marque a tenu à partager avec les lecteurs de BATIdistribution.

L’inauguration de l’usine Weber Saint-Gobain de Sorgues a eu lieu le 27 octobre dernier avec pour les invités, dont 220 clients, une visite organisée autour de quatre ateliers présentant les principales évolutions du site intervenues depuis quatre ans. Ces transformations sont issues du projet Horizon engagé en 2013, un programme d’agrandissement et d’amélioration financé à hauteur de 3 millions d’euros, et d’un deuxième volet portant sur la partie logistique avec un investissement de 1,4 million d’euros supplémentaire afin de renforcer la performance du site.

Une production annuelle de 80 000 tonnes

Ouvert en 1967 et intégré en 1996 au groupe Saint-Gobain lors du rachat de Weber et Broutin, le site weber de Sorgues est dédié à la fabrication d’enduits de façade, de produits de pose et jointement de carrelage ainsi que de mortiers. Il dispose désormais d’une surface d’exploitation de 34 000 m2, contre 26 000 m2 avant travaux, ces derniers ayant permis de rénover la partie distribution, de déployer le service weberdrive box et dans le process de fabrication d’intégrer un atelier de mise à la teinte et une nouvelle ligne de conditionnement. Sa capacité de production est de 80 000 tonnes par an et il emploie un total de 54 personnes réparties sur les postes de production (15 personnes), maintenance, services client et force de vente (18 personnes).

Il est le cinquième en importance des sites industriels français de weber et sert une clientèle sur une large région Sud allant jusqu’à Béziers et comprenant également la Corse (120 000 tonnes distribuées avec un chiffre colle à carrelage équivalent à celui des enduits pour façade) ; pour ces produits pondéreux, les usines sont implantées à proximité des clients.

Un accueil clients rénové


Un des chantiers a concerné la modification de la partie distribution qui s’est concrétisée par la mise en place d’une  nouvelle entrée, d’une nouvelle zone de stationnement et d’une nouvelle zone d’accueil du bâtiment. Parallèlement les différents flux entrant et sortant sur le site ont été séparés afin d’apporter une totale sécurité lors des déplacements de véhicules. Cet investissement permet aux clients distributeurs implantés à proximité de l’usine qui utilisent le service weberenlèvement de procéder rapidement au chargement de leurs produits dans les meilleures conditions. Effectué suite à un rendez-vous pris en amont qui génère la préparation de la commande, cet enlèvement peut être effectué sur un créneau horaire convenu en moins d’une heure.

Le weberdrive box

Ce service amélioré sur la mise à disposition des produits illustre la volonté de la marque d’être un « accélérateur de business », résolution également exprimée à travers l’installation du weberdrive box, prestation nouvellement proposée de Sorgues. Bénéficiant d’un espace suffisant pour être implanté, ce service Drive qui a déjà été mis en service dans d’autres sites weber – le premier date de 2008 – donne la possibilité aux clients de venir charger eux-mêmes des palettes de produits déjà préparées sans contrainte de temps, en dehors des heures d’ouvertures de l’accueil client. Ce weberdrive box, qui offre par nature une grande souplesse d’approvisionnement, est aujourd’hui utilisé par une quarantaine de clients répartis dans un cercle de 25 à 30 km de rayon autour de Sorgues, essentiellement des entreprises de façade et des applicateurs qui ont besoin de références bien précises, plutôt que des distributeurs. Ces clients signent un contrat de service avec weber, sont identifiés nominativement et disposent d’un code leur permettant de pénétrer dans la zone de stockage surveillée dédiée à cette prestation. Cet enlèvement de proximité pourrait à terme concerner à l’année jusqu’ à 2 000 tonnes de produits sur Sorgues.

Ajoutons enfin pour clore ce domaine de la logistique la construction d’un quai de chargement spécifique pour les containers en partance pour l’export qui seront acheminés par bateau de Marseille, le site de Sorgues servant à weber de base relais pour ces expéditions à l’international.

Des aménagements environnementaux

Dans la continuité de l’aménagement extérieur entrepris pour améliorer l’accueil des clients et l’amélioration des flux, notamment au niveau des cours de stockage et de chargement, weber a profité de ces travaux pour rénover ses réseaux d’évacuation des eaux pluviales en sous-sol en intégrant débourbeurs et déshuileurs avant raccordement au réseau communal. Un grand bac de rétention d’eau a été aménagé sous le bitume, suffisamment grand pour d’une part répondre aux contraintes des précipitations fortes et soudaines de la région, et d’autre part récupérer toute l’eau qui serait utilisée pour éteindre un incendie se déclarant sur le site.

Atelier de mise à la teinte

Dans la zone de production à proprement dite, weber a intégré sur Sorgues un atelier MALT de mise à la teinte pour les enduits façade sous forme de pâte, produits employés sur les chantiers d’isolation thermique par l’extérieur et dans une moindre mesure en rénovation simple et ravalement. Ce service de personnalisation des coloris permet de préparer jusqu’à 120 seaux de 25 kg de pâte par jour, ce qui représente des volumes déjà importants au vu de la faible consommation au mètre carré de ces enduits, comprise entre 2,5 et 3 kg/m2.
En termes de process, weber dispose d’un seau de base et d’un stock de colorants qui permet de réaliser un grand de nombre de teintes. Celles-ci sont accessibles directement dans la colorithèque de la marque qui en catalogue 200 ou dans la base globale qui recense 20 000 références provenant des nuanciers du marché. Le coloris peut également être composé d’une façon unique à l’aide d’un outil de spectrométrie. Une fois le mélange déterminé, les pigments étant ajoutés dans la base par un orifice aménagé dans le couvercle, le seau est emmené jusqu’au mélangeur Collomix par un préhenseur qui permet de réduire les efforts de l’opérateur et est confectionné en quatre à cinq minutes. Ce dispositif permet de servir dans l’heure une commande de cinq seaux.

Un mot sur le préhenseur présent dans l’atelier MALT. Weber a installé sept de ces équipements dans son usine de Sorgues afin de manipuler les seaux et sacs sans fatigue en certains points de la ligne de fabrication et de logistique. Ainsi, trois préhenseurs sont implantés en production, un comme nous l’avons vu dans l’atelier de mise à la teinte, et les trois derniers au niveau de la préparation des commandes.

Conditionnement automatisé


La dernière amélioration notable du site, qui est venu compléter les objectifs du projet Horizon, a nécessité un investissement de 1,4 million d’euros et a concerné le conditionnement des produits avec la rentrée en service d’une nouvelle ligne modernisée et rationalisée.

Après la fabrication des produits poudre, qui peuvent intégrer jusqu’à 25 constituants approvisionnés de façon automatique depuis des silos et manuellement depuis des unités de stockage réduites pour les additifs, les mélanges obtenus sont ensachés dans des sacs qui vont cheminer jusqu’au robot de palettisation, avant d’être transférés au parc de stockage. Les sacs d’enduits de façade peuvent faire de 3 kg à 25 kg. Pour la colle à carrelage, l’allègement obtenu avec les nouvelles formulations où des microbilles de verre expansé remplacent le sable permet d’améliorer les performances des produits à poids équivalent, et de baisser le poids des sacs en proportion. Les sacs de 15 kg, qui remplacent les anciennes références en 25 kg, sont plus faciles à manipuler et disposent même d’une poignée de préhension.

Les produits en pâte ne sont pas fabriqués sur place mais approvisionnés d’un autre site weber.
FB



1