Base articles

Prestataire de service : PlastrepairshopBati N° 33 - Mars 16
La réparation qui réduit les coûts des loueurs

La société normande Plastrepairshop est spécialisée dans la réparation des éléments en plastique, capots, réservoirs… et offre la possibilité aux loueurs de matériels de faire réparer leurs pièces cassées à un coût économiquement intéressant. Une proposition qui séduit et lui a ouvert les portes de tous les acteurs majeurs sur le Grand Ouest, Loxam et Kiloutou compris.

Il y a maintenant trois ans, Bernard Nouveau, expert automobile de son état, crée à Granville la société Carbodyshop avec l’intention d’apporter au marché de la réparation des véhicules légers une alternative au remplacement systématique des pare-chocs endommagés lors des accrochages. Se plaçant au confluent des assurances, des experts et des réparateurs, pour une diminution des coûts partagée qui bénéficierait in fine à ces trois acteurs économiques et au propriétaire du véhicule, l’entreprise  portait un beau projet qui s’est malheureusement heurté aux pratiques en cours dans la profession. Avec des débouchés moins importants que prévus, l’aventure aurait pu s’arrêter là mais dans le même temps, la société avait acquis une petite notoriété locale de réparation d’éléments plastique, ce qui a amené Bernard Nouveau à envisager différemment l’avenir économique de son entreprise. Il met alors en place son deuxième projet portant sur la réparation itinérante pour les matières plastiques et crée la société Plastrepairshop à cet effet, Carbodyshop étant de son côté laissée en sommeil. Au niveau technique, il s’agissait du même process, même si les natures de plastique pouvaient changer, avec les mêmes compétences, les mêmes gestes de base, les mêmes outillages. Seule changeait la cible clientèle.

Une priorité, les loueurs

Dès le début de Plastrepairshop, parmi les différents types de clients approchés, tels les secteurs agricole, caravaning et nautique, il est vite apparu que le principal débouché allait être celui des loueurs. Cette profession possède des parcs de machines importants avec des engins qui sont utilisés dans des environnements contraignants, donc susceptibles d’être endommagés, et doivent montrer un état extérieur propre pour être susceptibles d’être loués. En cas de casse, les loueurs font appel à des carrossiers, mais très peu savent réellement travailler le plastique en dehors  du polyester et de la fibre de verre, ou directement  à leurs concessionnaire ou aux constructeurs pour les plus importants d’entre eux pour se dépanner avec une pièce neuve, deux solutions coûteuses. Il y avait là une réelle possibilité de s’insérer dans le cycle.

Plastrepairshop a donc prospecté cette clientèle de loueurs en mettant en avant d’une part son expertise dans les travaux de réparation sur plastique dans les polymères thermoplastiques (tels l’ABS ou le polyéthylène pour les plus courants), les polymères thermodurcissables (comme les polyesters et les DCPD) ainsi que les composites, et d’autre part les sources d’économies potentielles recélées par l’acte de réparation. Autre avantage, l’entreprise possède un camion-atelier aménagé qui lui permet d’effectuer ses travaux directement sur site, sans délais d’expédition supplémentaires, ce qui rentre  également dans le calcul économique de la solution.

Des référencements en grand nombre

Sur ce positionnement, Plastrepairshop commence à se développer régionalement sur la partie Normandie et Bretagne Nord jusqu’à l’arrivée au début de l’année 2015 de Frédéric Sansone, aujourd’hui co-actionnaire de la société avec Bernard Nouveau. Auparavant dirigeant d’une entreprise de recyclage des déchets du bâtiment et fournisseur de Carbodyshop en capots automobiles usagés, Frédéric Sansone prend en charge le développement commercial de la société. Sur l’année 2015, un deuxième camion d’intervention est acquis et la zone d’action est étendue sur toute la partie ouest de la France, globalement de la région Normandie jusqu’au nord de la Vendée (La Roche sur Yon), en passant par la Bretagne et les Pays de la Loire.

Cette expansion géographique s’accompagne dans le même temps de référencements nombreux chez les loueurs régionaux (Locarmor, Newloc, Nacelle 44, Bleu Blanc, Vendée Location, Régis Location, Huet Location, Actis Location…) et d’interventions chez les deux leaders nationaux Loxam et Kiloutou. Dans ces réseaux, les prestations de Plastrepairshop sont tout autant appréciées que chez leurs confrères et débouchent finalement sur deux référencements nationaux. Ajoutons ici que pour Loxam, Plastrepairshop conserve quelques pièces en stock confiées par le loueur. Lorsque ce dernier a besoin d’une réparation sur une référence stockée, il donne l’ordre de commande et vient directement procéder à l’enlèvement de la pièce réparée, qui est rapidement préparée à ses conditions. Avec les autres loueurs, c’est la solution traditionnelle de réparation sur site au coup par coup qui est de mise. Hormis la réparation, Plastrepairshop fait aussi de la rénovation de matériels d’occasion et même de la modification de réservoir.

Déploiement géographique et métier

A ce jour, Plastrepairshop est donc en phase de déploiement chez les loueurs et doit accompagner ce développement commercial en étant proche des territoires couverts. C’est ainsi que la société cherche actuellement à recruter un technicien pour baser un camion d’intervention sur Nantes qui permettrait de couvrir plus efficacement la région des Pays de la Loire et de descendre plus bas dans la Vendée. Et dans le futur, d’autres bases devraient voir le jour sur d’autres parties de l’Hexagone, « c’est la suite naturelle du développement de l’entreprise » souligne Frédéric Sansone, qui souhaiterait pouvoir recruter au moins trois personnes cette année – l’effectif actuel est de quatre personnes.

Au-delà des loueurs, qui constituent le premier axe de développement de l’entreprise avec une part dans le chiffre d’affaires supérieure à 50%, la société continue de prospecter par ailleurs et trouve des débouchés dans d’autres métiers. Ainsi, le deuxième marché par importance de Plastrepairshop est celui de l’agricole avec des travaux effectués sur les cabines, des capots, des garde-boues, des cuves de pulvérisation, des réservoirs à carburant. Le troisième marché est celui des camping-cars où l’entreprise répare et rénove des pare-chocs, des capucines (partie placée au-dessus de la cabine de pilotage) et des cabines de douche. Le dernier marché est le diffus avec le nautisme, les voitures sans permis et les quads pour leur carénage, voire les groupes de TP et quelquefois des carrossiers pour des travaux sur des plastiques difficiles à travailler, notamment pour certains thermodurcissables.

Une prestation complète sur la journée

Au niveau opérationnel, Plastrepairshop fonctionne essentiellement avec deux camions en itinérance et un site physique, lequel est utilisé pour des réparations locales et le traitement des pièces volumineuses qui ne peuvent être gérées in situ. Chaque camion est équipé afin d’être totalement autonome avec une réserve de matières premières (plaques de plastique), d’un compresseur, et de tout l’outillage nécessaire à la réparation des plastiques (chalumeau à air chaud, extrudeur, outils de ponçage, pistolet à peinture) plus les équipements de protection et un groupe électrogène s’il n’y a pas d’alimentation électrique prévue. Il comporte également un mur peinture complet avec toutes les couleurs premières, balance, spectromètre et ordinateur pour obtenir un RAL précis. L’usage du camion est utile dans plus de 95% des déplacements, en fait dès qu’il faut de la peinture. Dans le cas contraire, par exemple pour la réparation d’un réservoir qui peut rester brut, l’entreprise dispose d’une fourgonnette qui peut accueillir les matériels uniquement employés pour la réparation. Il arrive même que sur la région parisienne, le camion embarque un scooter pour qu’une fois chez le client, un des deux techniciens en mission parte effectuer d’autres interventions sans peinture à proximité.

Sur place, les réparations sont effectuées dans la journée avec ensuite une disponibilité immédiate du matériel pour éviter toute immobilisation coûteuse – si deux jours sont nécessaires, les pièces sont ramenées à l’atelier. La peinture est prise en charge sur place et peut le cas échéant être effectuée à l’extérieur du bâtiment du client, sous une structure prévue à cet effet. Plastrepairshop prépare à ce propos une deuxième version de sa cabine de peinture itinérante, laquelle sera montée sur une remorque.

Un gain quantifiable par le client

L’essentiel des réparations chez les loueurs concernent des fêlures, cassures et chocs avec perte de matière sur les capots de nacelles, de chariots télescopiques et de compacteurs, même si les autres matériels peuvent aussi être concernés par cette prestation. « Il n’y a pas de limite en soi au niveau de réparation, si ce n’est financière » commente Sébastien Anne, responsable de projet, sachant que plus la pièce est grande, plus il est avantageux de procéder à la réparation. Ainsi, Plastrepairshop estime à 50% du coût du neuf l’économie moyenne réalisée avec la réparation, un gain variant de 20 à 60% en fonction de la valeur de la pièce initiale. Quelquefois, les pièces sont renforcées pour éviter une casse ultérieure.
Pour l’établissement des devis, les clients habituels envoient trois à quatre photos de la pièce endommagée. Si les informations sont suffisantes, le devis est édité immédiatement, sinon des photos complémentaires sont demandées et parfois une visite est programmée. Il arrive même que des commandes soient effectuées directement sans avis préalable, les clients connaissant les coûts standards sur des pièces et des types de dégâts, dégâts qui sont souvent de même nature. Après, l’établissement du devis, l’intervention est effectuée dans un délai allant de 48 h à une semaine maximum, bien plus rapidement qu’une réception de capot neuf. Le client reçoit une évaluation du temps d’immobilisation de l’engin et doit démonter la pièce en prévision de la venue du technicien. D’une façon générale, le coût de la réparation est suffisamment attractif pour que les clients préfèrent cette solution au remplacement de la pièce.
FB

Déménagement à Beauchamps

Plastrepairshop a déménagé fin 2015 de Granville à la petite commune de Beauchamps, une vingtaine de kilomètres à l’intérieur des terres, pour emménager dans un local de plus grande dimension auparavant occupé par un garage. Disposant désormais d’un bâtiment de 600 m2 pourvu d’une cabine de peinture de grande taille, capable de recevoir plusieurs capots de différentes dimensions, et de son atelier de nettoyage, l’entreprise dispose là de la place nécessaire pour réaliser des opérations lourdes et stocker toutes pièces plastique. Le nouveau site va également être équipé de trois cabines de ponçage avec extraction d’air.




1