Base articles

Quincaillerie & EPI : Groupe AdeoBBI N° 134 - Avr. 16
Un double Forum

Après l’intégration du groupe EPI Center au sein de la branche professionnelle d’Adeo, aux côtés de DomPro, le Forum des pros s’est déroulé pour la première fois sous la bannière des deux enseignes, dans des espaces clairement définis. Ce renforcement de l’activité professionnelle d’Adeo s’appuie sur un développement différencié des deux réseaux qui, en 2015, affichent tous les deux des ventes en progression.

La branche professionnelle de Groupe Adeo s’est exposée sous sa nouvelle configuration. Le Forum des pros s’est ouvert, les 23 et 24 mars au Parc des Expositions du Bourget, sous le double signe des enseignes DomPro et EPI Center. Le groupe de spécialistes de l’EPI a effectivement rejoint celui de la quincaillerie/fourniture industrielle au sein d’Adeo en décembre 2015. Toutefois, ce salon était organisé selon deux espaces clairement distincts : d’un côté, la Convention EPI Center, avec le Village EPI, identifiable avec sa moquette orange, de l’autre, le Forum DomPro et ses allées rouges. « L’acquisition d’EPI Center n’est pas un rapprochement entre les enseignes EPI Center et DomPro. C’est un renforcement de l’activité professionnelle d’Adeo, désormais actionnaire à la fois de DomPro et d’EPI Center. Aucun contrat ne lie les adhérents Dom Pro et EPI Center. Ils ont simplement des intérêts ensemble. C’est la complémentarité qui nous intéresse. Cela donne de la richesse au tout. Chaque enseigne va donc continuer à se développer sur ses forces, sur son concept en fonction de sa cible client, tout en bénéficiant des synergies possibles » explique Pascal Lefebvre, président d’EPI Center et directeur général de DomPro.

Un pôle EPI

Un pôle EPI a été créé au sein du groupe, piloté par Serge Collomb, directeur de l’enseigne EPI Center. « Aujourd’hui, nous travaillons avec toutes les entreprises d’Adeo pour mutualiser les savoir-faire et s’appuyer sur le meilleur de chacun. Et le meilleur savoir-faire en EPI est incontestablement détenu par EPI Center » souligne Pascal Lefebvre. « Le pôle EPI devient ainsi un centre de services partagés qui, tout en préservant le double modèle, a pour mission de mutualiser les savoir-faire, voire les volumes. » Avec un poids achats sur les EPI de 75 millions d’euros pour EPI Center et de 60 millions pour Adeo (dont 20 millions d’euros pour DomPro), le groupe nordiste se hisse d’ailleurs parmi les principaux acteurs du marché de la protection. Rejoignant ce pôle, Epsi, la filiale de DomPro spécialisée en protection individuelle et implantée sur le pôle d’activités d’Aix-les Milles (13), va prochainement prendre l’enseigne EPI Center et apporter notamment son analyse transversale en termes de prévention des risques au sein des entités d’Adeo.

Le pôle EPI comprend trois acheteurs, deux pour EPI Center, un pour DomPro. Ils ont d’ailleurs reçu ensemble la dizaine de fournisseurs EPI, aujourd’hui communs aux deux réseaux. « Le concept marchand des deux enseignes est différent. L’EPI de Dom Pro est un EPI généraliste, celui d’EPI Center très spécialisé. Nous ne voulons surtout pas mélanger les deux réseaux. Au niveau des fournisseurs, un écart tarifaire peut donc se justifier, chacun ayant sa mécanique de construction des prix. Ce qui nous intéresse, c’est le triple net, qui doit s’exprimer par métier, en fonction de l’histoire, des volumes, du type de produits. »

Dès la fin du premier semestre, une partie de l’offre EPI devrait également intégrer l’entrepôt logistique Weldom de Breuil-le-sec (60), la plate-forme picking de Groupe Adeo, avec la même logique que celle en vigueur pour DomPro qui devrait disposer fin 2016 de 10 000 références sur ce site, contre 6 000 à 7 000 actuellement. « En ce qui concerne la logistique, nous sommes dans une stratégie de pertinence. La meilleure manière de livrer un adhérent reste le direct. Mais pour certaines raisons stratégiques, liées à la massification, à la nécessité d’anticipation pour arriver au meilleur prix à travers la convergence du réseau, la plate-forme se justifie. Elle doit apporter de la valeur ajoutée en renforçant notamment la disponibilité produits en point de vente. »

Un développement différencié

Les autres opportunités de mutualisation entre les différents réseaux concernent bien entendu les services informatiques, le cross-canal et globalement les services de la centrale. Sinon, chaque enseigne poursuit son développement en propre.

En 2015, le chiffre d’affaires des adhérents DomPro s’élève à 445 millions d’euros, soit une croissance de 5 à 6%, pour 159 points de vente (109 adhérents). « Nous prenons des parts de marché dans un univers encore chahuté » se félicite Pascal Lefebvre. A surface égale, la croissance est de 1,5%. « Nous continuons à être attentifs et ouverts à tout ce qui se passe aujourd’hui sur le marché dans le monde des indépendants. Nous sommes à l’écoute de tous ceux qui ont envie de nous rejoindre, sachant que l’indépendant s’appartient d’abord à lui-même. »

En octobre 2015, FIBC à Dreux (28) a rejoint DomPro, suivi en janvier 2016 par TB Services à Pontault-Combault (77) et en mars par Sofix, société installée à Samazan (47). Seize dossiers d’adhésion sont en cours, dont deux signatures qui devaient survenir sur le salon, douze prospects ayant effectivement été invités. Ce mouvement est appelé à se poursuivre, suite à la réorganisation qui a eu lieu en interne. Les trois animateurs, sur l’est, l’ouest et le sud de la France, se consacrent désormais uniquement au suivi des points de vente du réseau et non plus au développement. En revanche, Jean-Marc Guebey a lui quitté l’animation pour se concentrer sur le développement aux côtés de Michel Keim. « Les animateurs sont ainsi plus proches des adhérents, ce qui leur permet aussi de bien connaître leur stratégie à cinq ans et nous donne l’opportunité d’anticiper sur d’éventuels départs à la retraite ou cessions » explique Michel Keim. Un partenariat a d’ailleurs été noué avec un cabinet spécialisé dans la recherche de repreneurs. « Nous avons ainsi constitué une pépinière de repreneurs, actuellement une douzaine d’investisseurs qui ont des projets. » Un premier accord avec un investisseur devrait être signé fin juin.
De leur côté, les 45 adhérents EPI Center sont sortis du statut coopératif pour intégrer Adeo, tout en préservant, bien entendu, leur statut d’indépendant. L’esprit entrepreneurial en vigueur au sein d’Adeo facilite évidemment une compréhension mutuelle autour d’habitudes de travail finalement déjà communes. « Nous avons voulu l’acquisition d’EPI Center par Adeo afin de permettre l’accélération de notre développement avec intelligence et méthode, tout en étant respecté dans ce qui constitue notre ADN » confirme Serge Collomb. Deux adhérent EPI Center ont été nommés au Conseil administration de l’enseigne et le fonctionnement par commissions produits, avec des adhérents, mis en place depuis plusieurs années au sein du groupement, a été conservé. « Adeo n’a pas racheté cette entreprise pour la redresser mais pour lui donner de l’amplitude » précise Pascal Lefebvre. Les 60 points de vente d’EPI Center sont d’ailleurs particulièrement dynamiques, en témoigne un chiffre d’affaires 2015 de 72 millions d’euros, en hausse de 8%. Le premier réseau de spécialistes des EPI en France devrait également s’ouvrir dans les prochaines années à l’international. « Pour nous, ce concept est internationalisable. Après reste à savoir sous quel mode. Par alliance ? Par franchise ? »

Des indépendants bien indépendants

Et si, sur chaque réseau, le groupe détient un magasin intégré, Epsi pour les EPI, Molveaux Depigny à Orléans pour DomPro, ces deux points de vente n’ont pas vocation à servir de modèles aux magasins indépendants et ne reflètent pas une volonté de développement par l’’intégration. Ils sont tous les deux dirigés en direct par Pascal Lefebvre qui y puise un ancrage terrain fort, une connexion directe avec les fournisseurs, les clients comme les collaborateurs. Le magasin Molveaux Depigny a renoué d’ailleurs avec des résultats positifs. « Nous sommes là pour accompagner les adhérents dans la diversité et la cohérence. Il n’est pas question d’avoir un seul concept DomPro. Molveaux n’a donc pas vocation à être un laboratoire, une vitrine. Si l’adhérent est indépendant, ce n’est pas pour être dépendant d’une structure. Nous lui permettons donc d’être indépendant avec des outils qui lui donnent les moyens de préserver son indépendance. »

S’il est question aujourd’hui de renforcer la mutualisation entre les différentes business units d’Adeo, l’objectif n’est donc pas de mélanger les métiers, les identités. « Je n’ai pas honte d’appartenir à une entreprise qui est leader sur le marché du bricolage grand public, ce qui traduit une grande exigence notamment dans la satisfaction client qui est la vocation d’Adeo. Nous voulons renforcer nos métiers et nous n’avons donc pas de problème pour mutualiser des savoir-faire qui vont faire progresser d’autres filières » rétorque Pascal Lefebvre, agacé par tous ceux qui reprochent à ses réseaux d’indépendants d’appartenir à un groupe intégré fortement implanté dans l’univers grand public. « Adeo et ses entreprises sont toutes engagées dans une stratégie Cap 2025. Chaque filière doit se développer et contribuer à cette vision. Notre ambition dans l’univers professionnel n’est pas une ambition opportuniste. Nous accompagnons les adhérents pour donner de l’ampleur à leur business de manière durable dans le cadre d’une vision stratégique. Nous ne sommes pas dans une course de court terme. Nous sommes une entreprise apprenante et nous apprenons avec humilité. Si certains sont dérangés par nos investisseurs, nos fournisseurs le sont moins car nous développons la filière pro avec qualité. Nous sommes dans un groupe en très bonne santé. Cela nous permet d’envisager pour nos adhérents et pour nous-mêmes une vision pérenne de nos activités. »
AR

Deux nouveaux catalogues pour EPI Center


Afin de faciliter le choix des utilisateurs de vêtements professionnels et d’EPI, le groupement EPI Center a enrichi et segmenté son offre en proposant désormais deux catalogues spécifiques : un catalogue dédié aux métiers de bouche et à l’agro-alimentaire, lancé en février 2016, et un catalogue pour tous les métiers de l’industrie, des collectivités et du BTP, annoncé pour avril.

En parallèle, EPI Center présente ses solutions indispensables pour lutter contre les risques liés aux conditions hivernales dans une plaquette « Hiver » mettant en avant une sélection de vêtements, EPI et accessoires indispensables pour bien préparer la saison froide. Cette plaquette est renouvelée chaque année.

Les Trophées de l’innovation

Lors de ce salon, les réseaux DomPro et EPI Center ont remis leurs trophées.
Pour DomPro, le trophée de l’Innovation Technique a été décerné à Fischer pour sa cheville 3 en 1 Duopower, tandis que le trophée de l’Innovation Eco-responsable est revenu à Cedrey pour son pistolet décapeur écologique.

Pour EPI Center, le trophée de l’Innovation Technique a été attribué à Lafont pour le pantalon ergonomique Aetius et celui de l’Innovation Eco-responsable à New Wave, pour sa démarche globale d’entreprise.

Par ailleurs, un Trophée RSE adhérents a distingué trois entreprises des deux réseaux :
1re place : VBL (adhérent EPI Center), à Myons (69), pour sa collecte de vêtements usagés (réception de 573 kg de vêtements usagés, confiés à une société partenaire spécialisée dans le recyclage des déchets textiles).

2e place : Petitjean adhérent DomPro, à Saint-Amé (88), pour son objectif zéro papier avec la mise en place d’une réduction tarifaire sur une famille de produits afin d’inciter les clients à opter pour la facture électronique.

3e place : Codina (adhérent DomPro), à Soual (81), qui a supprimé la distribution de sacs plastiques aux clients du magasin et étudie une solution de véhicule électrique pour son commercial qui rayonne dans le secteur proche du magasin.









1