Base articles

Salon : Batimat 2015BBI N° 131 - Janv. 16
Batimat a pris ses marques à Villepinte

Une quinzaine de milliers de personnes peut sembler une goutte d’eau dans un océan de visiteurs, mais le fait est que le Mondial du Bâtiment qui s’est tenu du 2 au 6 novembre dernier dans le parc des Expos de Paris Nord Villepinte a attiré, avec un nombre total de 338 000 personnes cité par les organisateurs, quelque 15 500 visiteurs de moins qu’en 2013, ce qui traduit un recul légèrement supérieur à 4%.

Ces chiffres bruts ne distinguant pas les trois salons les uns des autres, Batimat, Idéobain et Interclima+Elec, il ne nous est pas possible de commenter l’évolution de celui qui nous préoccupe plus particulièrement, à savoir Batimat. Légère mais réelle, cette baisse de la fréquentation globale confirme toutefois une érosion du visitorat engagée depuis maintenant de nombreuses éditions, que les salons se tiennent ou pas à Paris intra-muros. Sur ce dernier point, les changements touchant l’organisation de Batimat qui suscitèrent en 2013 satisfactions et réticences, ne faisaient pas cette année l’objet de commentaires très particuliers, le changement de lieu étant définitivement entériné, même si les partisans d’une manifestation dans la capitale demeurent nombreux et les interrogations sur les raisons réelles du départ du site de Paris/Porte de Versailles, répandues et non satisfaites…

Pour évoquer plus précisément l’ambiance régnant dans les cinq halls de Batimat, on indiquera que les propos recueillis auprès des exposants au cours de la dernière journée de salon traduisaient la satisfaction de ces derniers quant à la quantité et à la qualité des visiteurs venus sur leur stand. Mais, comme pour chaque manifestation, c’est seulement dans quelques mois que les uns et les autres pourront juger des retombées réelles d’une manifestation qui nous a paru, à la rédaction de BBI, faire la part de plus en plus congrue à ce qui fait partie du cœur de métier des revendeurs spécialistes de la FI et de la quincaillerie. Nous pensons ici tout particulièrement à l’outillage  électroportatif, réuni pour cette édition 2015 de Batimat dans un hall 8 où la surface vacante aurait permis la présence de nombreux exposants supplémentaires. Quant aux nouveautés exposées, ce qui fut loin d’être le cas sur tous les stands, outre la tendance très largement mise en avant du « fabriqué en France » que nous avons évoquée à chaud dans l’éditorial du dernier numéro de BBI, elles ne nous ont pas paru refléter une innovation technologique très particulière, sauf exceptions, les avancées éventuelles relevant dans de nombreux cas plus du marketing que des améliorations techniques. Les tendances dont l’objectif final vise dans la plupart des cas une productivité  renforcée – ergonomie et confort d’utilisation par exemple – se confirment, de même que tout ce qui relève des économies d’énergie.

Le compte-rendu Batimat 2015 que nous vous soumettons vous permettra d’en juger plus concrètement. Dans cette sélection de nouveautés, vous retrouverez donc un certain nombre de nouveautés parmi lesquelles certaines ont plus particulièrement retenu notre attention, tels le tournevis à cliquet Kraftform Kompakt Pistol de Wera, le système MultiMaster sans fil de Fein, le cloueur autonome GT35HN de Senco, la ponceuse béton CMG 1700 de Collomix, les forets SDS Heller à aspiration intégrée et le grattoir à manche télescopique Nanovib® de Leborgne.



Outilex

« Une très bonne édition du salon parisien » 

Le pavillon d’Outilex, le groupement de PME françaises exportatrices fabricantes d’outillages et d’équipements, flottait dans le hall 8 du parc des Expositions de Villepinte sur un espace de 250 m² organisé autour d’une partie commune et qui regroupait sept des membres de l’organisation présidée par Alain Camarca : Dolex Bessey-Ser, Chabanne, Emile Peyron, I.N.G. Fixations, LFA Amyot, L’Outil parfait et Riss & Colt, d’autres adhérents du groupement étant présents à Batimat sur leurs propres stands. A l’issue des cinq journées de la manifestation, Méliné Duchamp, secrétaire générale d’Outilex,  évoquait « une très bonne édition du salon parisien qui a attiré de nombreux distributeurs et au cours de laquelle les membres d’Outilex ont eu l’occasion de nouer un grand nombre de contacts qualifiés ». La convivialité qui marque toujours les échanges entre les adhérents du groupement et leurs clients s’est exprimée tout au long du salon et particulièrement lors du cocktail qui s’est tenu sur le stand Outilex à la fin de la seconde journée et a réuni près 150 personnes, représentants des distributeurs et de grands comptes clients des entreprises membres du groupement. A l’heure où vous lirez ces lignes, un autre stand collectif aura réuni des membres d’Outilex au Big 5 de Dubaï, avant que ce ne soit de nouveau le cas au salon EisenwarrenMesse de Cologne, en mars prochain, puis au Project Iran auquel le groupement participera pour la première fois.






1