Base articles

Soudage & EPI : ID Soudage (Roche lez Baupré - 25)BBI N° 86 - Dec. 10
Le distributeur franc-comtois a trouvé ses marques

Créé en 2005, ID Soudage se positionne aujourd’hui comme l’un des spécialistes de l’univers du soudage en Franche-Comté en s’appuyant notamment sur la mise en avant de marques fortes, commercialisées parfois exclusivement. Depuis cette année, le distributeur a également développé un pôle EPI et rejoint le réseau Socoda, dans le but d’améliorer encore son positionnement et sa réactivité sur son marché, à travers notamment un renforcement de ses actions marketing.

L’enseigne ID Soudage apparaît bien visible sur le bâtiment flambant neuf de 5 00 m2, en bordure de la Route nationale 83 qui relie Belfort (Territoire de Belfort) et Lons-le-Saunier (Jura), à Roche-lez-Beaupré, tout près de Besançon (Doubs).

ID comme Innovation et Développement. On pourrait dire aussi comme Initiative Donard. ID Soudage a en effet été créée en 2005 par Nicolas Donard, alors âgé de 25 ans. Et ce n’est pas la reprise d’une affaire familiale qui a motivé le jeune chef d’entreprise mais l’entrée en scène de plusieurs facteurs conjugués à une farouche envie d’entreprendre.
« J’ai toujours eu envie de créer ma propre entreprise. Et l’opportunité a fait que j’ai pu démarrer rapidement »
confirme-t-il.

Titulaire d’un BTS technico-commercial en génie mécanique et électrotechnique, le jeune homme fait ses premiers pas dans l’univers professionnel d’abord dans l’industrie, chez un fabricant de machines spécialisées notamment dans le traitement des métaux puis dans la distribution, chez un grand groupe de fournitures industrielles. C’est là que survient l’opportunité de devenir représentant exclusif de la marque Kemppi en Franche-Comté. Une carte que saisit Nicolas Donard, qui créée alors son entreprise, en association avec un autre jeune, Antony Jeantet, lui particulièrement au fait de l’aspect technique des équipements pour la soudure. Depuis, ID Soudage est devenu Kemppi Premium Dealer, un label attribué par la marque à ses distributeurs répondant à tous ses critères en terme de SAV, tenue d’un stock de pièces détachées, démonstrations sur site... En tant que responsable technique de l’entreprise, Antony Jeantet entretient notamment tout le parc des postes à soudure Kemppi pour la Franche Comté et plus globalement tous les équipements installés par ID Soudage. Aujourd’hui, cette activité maintenance-réparation représente 15% du chiffre d’affaires de l’entreprise, un poids d’autant plus intéressant qu’il s’agit de marge nette.

Défendre nos marques

Des deux fondateurs d’origine, l’entreprise s’appuie désormais sur sept personnes et affiche une activité en progression continue de l’ordre de 30% depuis sa création. Sauf en 2009 où, contexte économique oblige, le développement n’a été que de 15% pour atteindre 1,1 million d’euros de chiffre d’affaires (pour 4,5 salariés). ID Soudage a, il est vrai, étoffé peu à peu sa palette de produits et son équipe pour devenir un véritable spécialiste du soudage capable de présenter une offre complète, du matériel à la maintenance. A la carte Kemppi se sont donc ajoutées d’autres cartes : Pferd (abrasifs), Le Lorrain (soudure flamme), FSH (métaux d’apport), Hypertherm (coupage plasma), Binzel (torches), Beta Tools (outils à main), Metabo (électroportatif)... « En Franche-Comté, nous avons aussi la chance de pouvoir travailler avec des entreprises locales sur la brasure, les électrodes enrobées, les pinces de masse... Cela nous donne une grande réactivité ». ID Soudage référence également des marques complémentaires à l’activité du travail des métaux comme Fischer pour la fixation, Yale en levage...

Avant tout, la stratégie de ID Soudage repose sur des choix. « Le but n’est pas de faire un copié-collé de ce qui se fait ailleurs. Cette stratégie ne pourrait s’effectuer qu’au détriment des prix et des marges. Nous voulons donc ne pas multiplier les fournisseurs sur une même ligne de produits. Notre démarche n’est pas de vendre les marques que veulent les clients mais de défendre les marques que nous proposons». Et si Nicolas Donard reconnaît perdre certains marchés, attirés avant tout par les prix, son entreprise gagne de cette stratégie un positionnement bien différencié et une véritable image dans une région où opèrent déjà plusieurs distributeurs spécialisés, tant indépendants qu’intégrés. « Le client nous perçoit aussi à travers les marques que nous avons poussées chez lui. Par ailleurs, nos fournisseurs sont de vrais partenaires. Nous partageons ensemble par exemple les informations que nous avons sur nos secteurs ».

Côté clients, cette démarche de différenciation contribue sans nul doute à ouvrir les portes de grands donneurs d’ordre, comme les ateliers municipaux de la ville de Besançon. « Mais nous n’oublions pas que notre principal client, c’est l’artisan. Ce qui nous permet de nous adresser à un nombre important de clients. Aucun ne dépasse plus de 8% de notre chiffre d’affaires. C’est important pour nous, nous n’avons ainsi aucune dépendance à un client en particulier ».

Nicolas Donard gère directement les achats et les grands comptes pour l’activivité soudage, appuyé par deux technico-commerciaux qui se répartissent le nord de la Franche-Comté, avec notamment son pôle automobile de Sochaux-Montbéliard-Belfort, et la partie médiane de la région, qui inclut Besançon et tout son pôle micro-technique. Pour l’instant, ID Soudage ne couvre pas encore le sud de la Franche-Comté, au-delà de Dole et jusqu’à Lons-le-Saunier. « Mais cela fait partie des objectifs de développement à court terme ».

2010, un nouveau cap

L’année 2010 marque incontestablement un tournant dans le développement de l’entreprise. Depuis le début de l’année, ID Soudage a mis en place un pôle EPI animé par deux jeunes femmes, spécialistes de ce marché. « La crise arrivant, j’ai eu envie de créer un pôle différent mais cohérent avec notre cœur de métier, la soudure, pour absorber une perte éventuelle sur notre activité principale. Nous travaillons avec des ateliers de soudage où les personnes sont obligées de se protéger. Nous avions donc une demande pour de l’EPI. Cela nous permet également de proposer plus de services par rapport à notre activité principale, explique Nicolas Donard. « Mais l’EPI est un vrai métier, avec de nombreuses références. Nos deux spécialistes gèrent donc de façon autonome ce pôle, en terme d’achats, de suivi commercial terrain, de mises en place des stocks, de gestion des expéditions... » ID Soudage est ainsi devenu l'un des seuls, sinon le seul distributeur de la région à proposer un rayon de protection spécialisée pour le soudeur. L’objectif est que l’EPI représente un chiffre d’affaires de 500 000 à 600 000 euros fin 2011. Déjà en 2010, cette activité représentera 25% du chiffre d’affaires global qui devrait atteindre 1,6 million d’euros, renouant donc avec une progression de l’ordre de 35%. Toujours dans dans cette idée de diversifier ses sources de chiffre d’affaires, ID Soudage démarre une activité de distribution de gaz, externalisée toutefois.

Cette extension de son savoir-faire et donc de ses équipes a incité le distributeur à déménager pour s’installer dans des locaux plus spacieux, à Roche-lez-Beaupré, à proximité du lieu d’origine. « Nous avons eu la volonté de ne pas nous implanter au milieu de tout le monde à Besançon mais à quelques kilomètres de là sur une zone d’activité en plein développement et sur un axe routier important. C’est aussi plus pratique et plus facile d’accès pour nos clients ».

Si le nouveau point de vente dispose de 500 m2 au sol, auxquels s’ajoutent 120 m2 en mezzanine, il a d’emblée été conçu pour être évolutif. Déjà, 120 m2 supplémentaires sont annoncés, en mezzanine, à la fois pour des bureaux, des archives, du stockage... A l’entrée, un vaste espace a été consacré au showroom qui présente l’offre des différents partenaires. « Le but du showroom est de donner à nos clients un aperçu de ce que l’on fait. Ce n’est pas un libre-service consacré à la vente ».